Abonnez-vous : 2.20 € par mois ou 18 € à l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 4,20 € par mois ou 18 € à l’année

Technosport

Tom DUMOULIN: « je préfère mon Bianchi XR4i et ses freins classiques aux freins à disques »


Rencontré lors du Tour de l’Ain à l’orée de la grande étape de dimanche avec le col du Grand Colombier, étape qui sera aussi au programme du Tour de France, le principal outsider à la victoire à Paris s’est confié sur son vélo à l’Acheteur Cycliste.

tom dumoulin,tour de l'ain, freins , jumbo-visma
Un choix assumé et partagé par le smecaniciens du Team Jumbo-VISMA
Les roues Dura Ace C 40 à boyaux traditionnelles : rigidité et simplicité au menu
Et Hop, une selle FIzik full carbone pour Tom Dumoulin !
Robert Gesink et George Bennett restent eux aussi adeptes des etriers classiques....

AC : Bonjour Tom. Tous les XR4i du team Jumbo – Visma 2020 sont équipés en freins à disques, c’est un choix ?

TD : Oui. Notre sponsor nous a proposé les deux versions. Chacun pouvait choisir.

AC : La version disque avait été testée l’année dernière notamment par Primoz Roglic par sur le tour de Romandie. Une épreuve ou la pluie était tombée en abondance. Lui aussi préfère la version a étriers classiques. Pour quelles raisons ?

TD : Nous n’avons pas le même gabarit mais le même feeling. En montagne, l’efficacité du vélo est supérieure sans les disques. Bien sûr, en descente, c’est moins bon mais finalement, je me sens plus fort avec les étriers classiques. Coté descente, quand tu as de grandes mains, ce n’est pas vraiment un problème car tu as du levier. Cela réduit donc l’effort nécessaire, notamment dans les descentes longues et tortueuses, ou tu peux parfois fatiguer des mains.

AC : Qu’est ce qui change vraiment ?
TD : difficile à dire mais je trouve le vélo plus dynamique, plus réactif aussi, bien que les démarrages en montagne, cela ne soit pas trop mon style. Mais je trouve mon Bianchi plus alerte. Comme s’il retransmettait mieux la puissance. Peut-être est-ce simplement une question de roues. Comme les Shimano Dura Ace sont déjà très rigides, l’ensemble avec le vélo est parfaitement à mon goût. Quand tu mets beaucoup de puissance, de couple sur un vélo, comme c’est mon cas, tu as intérêt à ce que le vélo reste bien en ligne. Je pense qu’entre les roues Shimano traditionnelles et le cadre du Bianchi, le mariage est excellent. Je sens que je peux compter à 100 % sur ma machine malgré mon style de rouleur qui ne brutalise pas les roues comme peut le faire un pur puncheur.

AC : Et en descente ? Tu n’as pas peur de devoir prendre de gros risques par rapport à un concurrent équipé avec un vélo doté de freins à disques ?

TD : Il faut savoir ce que l’on veut. Mieux monter ou mieux descendre. Pour l’instant, il semble difficile d’avoir les deux. C’est donc une question de choix. Je reste prudent en descente. Je sais que descendre avec des étriers demande plus d’énergie et de concentration. Mais je pense que le jeu en vaut la chandelle.

AC : Merci Tom. Bonne course et rendez-vous sur le Tour, avec ou sans freins à disques !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.