Abonnez-vous : 7.80 € /mois ou 28 €/ l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 7,80 €/mois ou 28 €/ l’année

Super Test Roues 2018


LES ROUES CARBONE DE 25 À 45 MM PNEUS, BOYAUX, TUBELESS

Les roues 2018

LES ROUES 2018 : Plus basses mais tout aussi rigides !

C’est la tendance ! La hauteur n’est plus synonyme de rigidité. Pire, d’aérodynamisme non plus… en tout cas, sûrement pas au point de faire hésiter 98% d’entre nous. En revanche, tout redevient possible comme descendre un col ou sortir lorsqu’il y a du vent, sans forcément faire 90kg.

Alors, tubeless, pneus ou boyaux ? Eh bien la question ne se pose plus forcément de cette façon…

Depuis deux ans, timidement, mais surtout depuis le dernier Eurobike, nous avons assisté à une tendance lourde côté roues : la première, c’est l’arrivée (le retour ?) du tubeless. On notera que si, en théorie, le rendement et le confort y gagnent, côté poids, c’est moins sûr. En effet, les parois se doivent d’être renforcées pour supporter la pression nécessaire au tubeless, qui demande une pression importante et des jantes parfaites pour pouvoir « claquer » au gonflage. Comprenez se coller aux parois pour assurer une parfaite étanchéité.

La seconde, c’est la compaction des jantes : plus basses, plus larges. Là s’ouvre un gros débat. Aujourd’hui, on trouve des jantes presque aussi larges que hautes ! Mais gare à l’embonpoint ! Nous avons déjà pu constater que ce genre de roues peut parfois se retrouver grevé par ce choix, en termes de rendement. Pourquoi ? Pas simple à dire, car il est difficile d’obtenir le poids des jantes nues de la majorité des fabricants, à quelques exceptions notables près, c’est-à-dire ceux qui fabriquent eux mêmes (Corima, Enve), ou de plus petits assembleurs comme Asterion, RAR ou Duke. Ceux-là communiquent sur le poids des jantes, ce qui indique leur sérieux et leur haut respect du client. Les autres, pas forcément moins bons d’ailleurs, restent plus secrets. Reynolds, Campagnolo, Fulcrum, Mavic, pour les plus connus, ne jugent pas la question plus importante que cela. On peut effectivement indiquer que dans une roue, ce qui compte, c’est la roue, pas uniquement la jante. C’est juste. Mais l’info n’a jamais tué personne, et plus on en sait, mieux c’est ! Bref, « attention » à ce genre de roues. Sauf que « attention ! », c’est bien gentil, mais attention à qui ? A quoi ? Bon, on va encore se faire des amis…

Alors, attention à ceux qui ne sont pas de purs fabricants de jantes. Compacter une jante, c’est compliqué. Ca change vraiment la donne, car le carbone est différent, le lay-up aussi, et le savoir-faire capital. D’autant que c’est tout de même assez nouveau, ce truc-là ! Donc, méfiance. Entre ceux qui font ça pour la « mode », et ceux qui le font parce qu’ils savent pourquoi, nous avons l’impression qu’il y a un léger écart.

Nous allons donc vous parler de ceux que nous avons aimé et… c’est tout !

Un point tout de même sur les absents : pour des raisons qui les regardent, des gens comme Campagnolo, Fulcrum ou encore Xentis n’ont pas pu ou voulu être présents. Peut-être que la présence d’un banc-test dernier cri et ultra moderne, en a fait reculer quelques-uns. Chez les Italiens, la réponse a été qu’ils n’avaient plus de roues ! Apparemment, les grèves à répétitions chez Campagnolo commencent à faire leur effet ! Pourtant, les roues carbone sont fabriquées en Roumanie (c’est d’ailleurs la raison de la grève !). Du côté de Fulcrum, plus de son, plus d’image ! Enfin, Xentis et RAR ont eu un retard dans leur production. Ce sera pour bientôt, donc. Chez Zipp, c’est un peu différent : nous avons déjà testé les redoutables 202 dernière version. Mais Zipp a les yeux résolument tournés vers l’avenir, et ne jure plus que par les modèles à pneus et à disques ! Donc, pas de 202 disponibles. Bon, on va vous en dégoter une paire rapidement pour vérifier leur comportement sur le banc-test !

Reste, et là c’est notre faute, Shimano : nous avons testé les Dura-Ace 40T boyaux, puisque nous les avons encore (merci Shimano France), mais un regrettable concours de circonstances a fait que nous n’avons pas pu les mettre sur notre nouveau banc-test à temps. Elles sont donc présentes mais… à moitié !

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

NOS PARTENAIRES
Pour réaliser un test digne de ce nom, un certain nombres d’obligations s’imposent. Notamment d’utiliser les mêmes enveloppes. Pour mener à bien ce travail, il a aussi fallu coller pas mal de boyaux…

Hutchinson :
la performance et le savoir-faire. Sans compromis.
Boyaux : Pour réaliser les meilleurs tests possibles, il faut des produits au top. Voici donc les meilleurs boyaux du monde, les très exclusifs Hutchinson Pro Tour. En poly-coton, et fabriqués à la main. Avec leur grip ahurissant, une qualité de roulage sans concurrence, et une résistance à la
crevaison étonnante !
Pneus et Tubeless : Il était encore une fois logique de faire appel à la société française qui fut la première à proposer des enveloppes de ce type. Nous avons sélectionné les Fusion 5 Performance, ce qui se fait de mieux à ce niveau.

Renseignements : www.hutchinsontires.com

Jeantex

La prestigieuse marque française revient
très fort ces derniers temps. Notamment
avec son adhésif double face Jantex destiné
au collage des boyaux. Un produit de grande
qualité, extrêmement fiable et facile à
utiliser même pour les néophytes du boyau.
Avec Velox et Jantex, l’AC Mag ne se veut
pas seulement partenaire mais aussi
prescripteur. Il faut absolument essayer le Jantex lors de votre prochain collage de boyaux.

Renseignements : www.velox.fr

4 réponses

  1. Bonjour Mr Jamin,
    J’ai toujours été passionné par votre revue et par la pertinence de vos avis.
    C’est avec un grand plaisir de vous retrouvez enfin en ligne. Et c’est pour moi, une occasion inespérée de vous soumettre ma question qui jusqu’à ce jour est restée sans réponse dans mes recherches et consultations de pseudos spécialistes.
    En effet, à la lumière de vos essais et avis sur les vélos Origine que j’ai découvert grâce à vous, j’ai fait l’acquisition il y a 1 an de l’Axxiome 350 équipé de Ksyrium pro Exalight.
    Je souhaiterais aujourd’hui l’équiper de roue carbone à pneu. A la lecture de vos essais, mon choix se porterait sur les Ksyrium Pro carbon SLC ou Asterion E One .
    (ma réticence vis à vis des boyaux me désespère car j’aurai pris sans problème les Corima tellement vous m’avez convaincu de leurs qualités)
    Mes interrogations portent sur l’intérêt et la plus value qu’apporteraient ces 2 modèles pour un Origine 350 à moins que mes Ksyrium suffisent amplement.
    Le coût important du remplacement est il justifié ? Et quel modèle vous semble le plus approprié pour un Origine 350 sachant qu’avec mes 67 kgs j’affectionne les parcours très accidentés et les cols en tant que plutôt bon grimpeur et pratiquant de cyclosportives ?
    Votre choix sera le mien car j’ai trop attendu et vous êtes la seule personne à connaitre en même temps les vélos Origine et ces belles roues pour en délivrer la meilleure combinaison.
    Dans cette attente, très sportivement.

  2. bonjour,
    nouvel abonné sur votre site je cherche un éclairage sur 2 roues “entrée de gammes” carbone tubeless et trouve finalement assez peu de comparatif dessus.
    Il s’agit de la roval C38 et de la ksyrium pro carbone . J’hésite entre ces 2 modèles pour équiper mon spé roubaix en complément de mes dt swiss p1600 spline, pour une pratique du triathlon en parcours valloné et moyenne montagne.
    Merci à vous de votre retour, très cordialement.

  3. Bonjour Renaud.
    On parle bien roues à patins ? Au premier abord, n’oublions que l’on parle d’un coté d’un spécialiste (Mavic) et de l’autre d’un généraliste 5 (Spe ). C’est extrêmement important car on ne peut pas tirer un trait sur cette difference énorme. Il ne fait aucun doute que Mavic sache faire de meilleurs roues que Specialized mais d’autres facteurs entre en ligne de compte: réseau, entretien, pièces détachées.
    je ne connais pas les C38 de Roval. Difficile donc d’en parler précisément. je ne sais pas non plus combien vous pesez. la rigidité étant surement du cote de Mavic.Cela étant, le profil de ces deux paires de roues se tient, en théorie. Mais en triathlon, l’aero est plus importante que pour la pratique classique et comme vous parlez de moyenne montagne, jetez un coup d’oeil du coté les Mavic Ksyrium Pro carbone SL . Même rigidité mais 250 g d’écart. beaucoup plus efficaces et vous les garderez donc beaucoup plus longtemps. pour 300 euros d’écart.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench