Abonnez-vous : 7.80 € /mois ou 28 €/ l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 7,80 €/mois ou 28 €/ l’année

Interdiction de mourir.
Sous peine de poursuites...

C’est reparti (au moins) pour un tour. Tout le monde aux abris. La covid bombarde, le nivellement par le bas passe la deuxième couche.
Insupportable et affligeant.

D’avance, je prie ceux que ces lignes risquent de heurter de bien vouloir me pardonner, c’est chrétien, ce truc-là je crois, mais j’ai cru comprendre que nous étions en démocratie, que la liberté d’expression, même à géométrie variable en fonction des circonstances, était un droit inaliénable en France…
Avec un clavier sous le nez du matin au soir (tard) et parfois la nuit, c’était de la provocation…

Indignez-vous disait Stéphane Hessel en 2010. Ça marche toujours. Mais cette fois-ci pour la liberté. Pas mal non plus comme combat, non ? Le jeu du chat et de la souris recommence. Postulat : Il n’est pas question que j’attende de mourir confiné, en dépression, alcoolique et gras comme un loukoum ! Sous couvert de santé publique, nous revoilà emprisonnés. Tous, (j’y reviendrais…) tout le temps, sauf ceux qui sont passés au travers de la sélection des fourches caudines de notre gouvernement. Pas parce qu’ils ne risquent rien mais parce qu’ils sont « utiles » à la société. Les autres, non.
Mais laquelle ?
Je ne pense pas faire partie des inconscients, de ceux qui sont contre tout et encore moins contre le gouvernement élu démocratiquement mais force est de constater que la position actuelle est la suivante : confiné ou égorgé, tu mourras là ou te dis de mourir. Sinon, les colla…Pardon, les gendarmes de la force publique vont te mettre une amende de 135 €.
Et en prison, si tu insistes ! Je vais t’apprendre à vouloir vivre sans mettre quiconque en danger sur la base d’un raisonnement sain et raisonné, moi ! Bref, interdire de faire du sport, excepté les hamsters (les revoilà, ceux-là !), notamment du vélo, de la course à pied voire du tennis, est une erreur magistrale doublée d’un acte antidémocratique. Nul besoin d’être médecin pour comprendre que dans ces trois sports d’extérieur (et d’autres), avec un minimum de précautions, tu ne transmets rien de rien. Mais on s’en fout. Là n’est pas le sujet… Et si, au contraire, un « génie » de l’état avait l’idée de nous faire faire du sport ? Du vélo, par exemple. Dehors, au grand air, respirer, s’ouvrir les poumons et l’esprit ? Malheureux… ! Non, l’idée c’est entasse-toi dans les transports en commun, ça, c’est tout bon. Tu peux même y aller à vélo si tu veux. Mot compte double ! On te fait croire qu’on te lâche un peu la bride et tu peux aller bosser. Mais ne va pas rouler pour de bon, même si c’est ton travail. Comment ne pas y déceler l’unique volonté de continuer à faire vivre quelques multinationales situées à la Défense ?  Les assurances, les banques, les laboratoires pharmaceutiques et bien, sûr, l’état ? Lors du premier confinement, tout le sport s’était arrêté en France. Professionnel et amateur. Même les cyclistes professionnels ne pouvaient plus rouler. Qui a décidé d’une aberration pareille ? Au nom de quoi ? Chez nos voisins, tout le monde a eu vite fait de reprendre quand quelques responsables ont compris que les gens devenaient fous. Au nom du nivellement par le bas. La véritable devise française depuis 30 ans. Des gens n’en font qu’à leur tête ? Ne respectent pas les confinements ? Se permettent de se rendre à des mariages ?
Allez, pas de quartier, tout le monde au gnouf !
-« Mais monsieur, lui, là, il n’a rien fait de mal. Lui non plus. Alors pourquoi payent-ils pour les autres ? »
– « Pas de mauvais esprit, Jamin, allez 20 pompes »
-« mais… »
-« 40 pompes ! »
-«….
La France crève de ça depuis longtemps. On n’a plus les moyens de punir les seuls hors-la-loi alors, on punit tout le monde. Quand on songe que dans ce pays, mettre une fessé à ses mômes est devenu interdit. C’est exactement le même raisonnement : On ne peut pas attraper les déséquilibrés qui brutalisent leurs enfants alors, hop, tout le monde dans le même sac. Alors pensez, un délinquant…
135 euros monsieur, Point barre. 375 si vous payez en retard…
Empêchez les gens de faire du sport est criminel.
Insensé, inconscient. Dans un pays ou le sport est considéré comme de la m… Excepté pour ces abrutis de footballeurs qui ramènent des millions d’euros à qui ? Toujours les mêmes. Ceux pour qui il est toujours autorisé de se déplacer. Ceux que le confinement ne touchera pas. Ou beaucoup moins.
Ça suffit.
On peut rétorquer qu’une fois touché, le discours change, soudainement.la détresse. C’est parfaitement juste.Mais lors du premier confinement, des infirmiers privés, des médecins à la retraite ont proposé leur aide sur la fameuse plateforme « jeveuxaider.gouv ». Je connais deux professionnels de la santé qui s’y sont inscrits. Ils me confiaient qu’un malade chez soi, avec un respirateur et le passage d’un infirmier tous les jours, cela ne pose aucun problème dans l’immense majorité des cas. (Confirmé par de nombreux médecins réanimateurs).
Résultat ? Pas un mail, pas un coup de fil. Nada. Rien. Et c’est au nom de ça qu’il faut respecter ce nouveau confinement ?
Désolé mais c’est non.
Alors, on fait quoi ?
ON ROULE !
Moi en tout cas. Si un car de flics hypothétiquement détaché de la surveillance d’une église me prend en chasse, j’espère que le moteur de mon Canyon Grail-On me permettra de les larguer ! Je risque le délit de fuite, insultes à agent dépositaire de l’autorité publique, feu grillé, roulage en sens interdit. Avec un peu de chance, je deviendrai un délinquant. Et là, j’ai toutes mes chances pour ne plus me faire arrêter. Sauf s’ils me tirent dessus. Gare, avec eux, tout est possible, mais Il y a bien assez d’honnêtes gens travailleurs qui n’ont rien fait ou si peu à qui ils pourront mettre une bonne amende sans danger.
Vive la France…
Rj

6 réponses

  1. Je roule aussi , comme lors du dernier confinement ,j’ai la chance d’habiter a la campagne . Juste peur d’être balancé par des voisins ,nous sommes en France ….

  2. Bonjour Christophe, la dernière fois, je me suis fait arrêter 4 ou 5 fois; Pas d’amende après d’interminables palabres, ma carte de visite, le magazine dans la poche .
    une gendarmette sympa ( je crois qu’elle faisait du VTT…) mais les autres, plus compliqué jusqu’au dernier : 3 voitures de police, ensemble ( !), des types au look un peu plus virulent que nos policiers habituels. le genre John Rambo qui contrôle un père de famille de 55 ans, a vélo qui bosse…insupportable. Faire respecter la loi est à la base de la démocratie. rien à dire. Mais leur coté donneur de leçon alors qu’ils présentent le plus souvent, un QI négatif, est vraiment difficile à supporter…
    Un peu retenue dans les propos et dans le comportement leur ferait le plus grand bien. S’il veulent se dégourdir les neurones et le reste, il y a de quoi faire en ce moment.
    Quant aux voisins, effectivement, discrétion obligatoire : Il fa falloir investir dans les tenues cyclistes de …l’Armée de terre, et rouler en Cipollini!

  3. Bonsoir Richard,
    Mon voisin roule aussi parfois (avec moi) donc de ce côté je devrais être tranquille.
    Côté police nationale, je me demande parfois si cette respectable institution (car je n’oublie pas que c’est un métier parfois dangereux …) n’a pas été rebaptisée “milice nationale” car effectivement ça sent la testostérone et l’intimidation dès que ça contrôle des gens sans histoire et qui payent l’impôt (ça m’est aussi arrivé lors du premier confinement). Insupportable en effet quand on voit par ailleurs les exactions, pardon, les “incivilités” qui peuvent se produire en matière de criminalité, la vraie… Je me demande si la police n’a vraiment rien de mieux à faire (mais elle obéi aux ordres, réfléchir c’est commencer à désobéir).
    Bref ce matin, comme quelques uns que j’ai eu la chance de croisé, je suis rentré en résistance… 93 bornes au compteur. Qu’on ne vienne pas me traiter d’irresponsable ou d’inconscient pour un virus qui à ce jour a un ratio “mort / commune” d’environ 0,88 (32000 (décès) / 36000(communes)). Alors oui il y a des choses à faire pour le plus fragiles (age médian des personnes décédées = 84 ans) car on sait justement où qu’elle est la classe d’age la plus sensible au virus (un peu comme la grippe d’ailleurs) et parmi ces choses on peut déjà parler d’investir massivement dans l’hôpital et dans la construction d’une politique de santé efficace dans laquelle le sport et l’alimentation auraient une place prépondérante pour remplacer les produits chimique de l’agriculture ou de l’industrie pharmaceutique.
    Au niveau des gestes barrières (le seul présentant un véritable intérêt étant le lavage des mains, parce que concernant le masque en plein air, je cherche encore son utilité. Du coup je ne le porte pas…) j’ai donc ajouté la pratique régulière du sport, une alimentation orientée bio (mais les marchés de Provence en IDF sont assez rares, Richard on vous envie !) et une douche froide tous les matins (pour choquer mon organisme et renforcer mes défenses naturelles depuis plus d’un an). J’allais oublié : un jeûne intermittent 3 à 5 fois par semaine (je ne mange rien entre mon dernier repas du soir et le déjeuner du lendemain midi, c’est censé permettre à mon organisme de se reposer). Je vais bien !!!!!
    Ce matin les routes étaient un peu désertes, c’est à la fois cool (peu de voitures) et tristes (peu de cyclistes). Mais quel plaisir quand même de rouler dehors.

    PS : pour couper court à tout commentaire désobligeant d’autres lecteurs concernant mon approche “COVID”, je précise que mes parents âgés de 76 et 74 ans (donc dans la cible) ont eu la COVID (ma mère a été testée 5 fois positive entre mai et août date de son AVC ! c’est dire si la COVID on connait et que la confiance dans ces tests on l’a pas !) que ma sœur et ses deux enfants l’ont eu également (grosse fatigue pendant 10 jours avec une perte de goût et d’odorat effectivement mais sans rien d’autre). Seul mon père à été mis sous oxygène (pas de réa) pendant quelques jours le temps que le sang soit à nouveau oxygéné à hauteur de 96%.

  4. Excellent, Stéphane !
    Effectivement, vous êtes dans le contrôle et c’est surement ça qui a de l’effet. Mais vous devez subir comme tout ceux qui ne fond suffisamment attention , un traitement anti-sport de la part de nos gouvernants. C’est exactement ce que je dénonce.
    en tout cas, bravo pour les 93 bornes et encore pour plus pour le jeûne / J’en parlais récemment avec des triathlètes. Ça m’a presque un peu énervè, sur le coup, tant je trouvais que c’était aller un peu trop loin. Et puis, au cours de la discussion j’ai fini par me rendre compte que ce n’était, en fait, que du bon sens . Laisser son organisme se reposer un peu, c’est assez logique…Eux me disaient que 40 % de ton énergie avalée sert à faire fonctionner ton système digestif ! Bref, en ne mangeant pas, tu peux tout de même faire du sport, ce qu’ils font, avec les 60 % restant tout en faisant reposer ton corps. CQDF !

  5. Bonsoir à tous,

    Vivant en Belgique j’ai la chance de pouvoir continuer à pratiquer mon sport favori sans restrictions de temps ou de distance, la seule « contrainte » étant d’avoir un masque sur moi pour parer à toute éventualité. Il est assez paradoxal que notre gouvernement (qui s’aligne souvent avec celui de la France pour les mesures COVID) encourage une pratique sportive en extérieur… Je suis parfaitement conscient que la Santé Publique n’est pas une compétence européenne et qu’il faut garder un principe d’adaptation à la réalité locale mais je ne peux m’empêcher de penser qu’une harmonisation des recommandations médicales pour l’Europe pourrait être bénéfique pour tous (Je sais je suis un grand rêveur).

    alors certes notre situation en Belgique face aux chiffres du COVID n’est pas idéale (Petit pays à forte densité démographique, ouverture à l’international et reporting chiffré très transparent) mais je suis content de voir qu’ici on peut continuer à pratiquer son sport en extérieur et qu’on ne doit pas générer une montagne d’attestations pour justifier le simple droit de se déplacer…

    Bon, j’avoue que la météo locale calme parfois mes ardeurs de pratiquer le vélo à cette époque

    Sportivement vôtre

  6. Bonsoir Eric,
    Ravi de vous lire du plat et si chaleureux pays qui est le vôtre !
    effectivement, là encore l’Europe semble avoir quelques kilomètres de retard. Rouler alors pour nous, satanés français !
    Et s’il fait vraiment moche, le home-trainer reste la dernière solution. Je suis sur un Wahoo en lisant votre message. Super produit mais pas pareil quand même.
    je vais me connecté à Zwift, pour voir de chez moi ce que cela donne par rapport à l’installation de la Cyclist House de Lyon, ou tout était organisé aux petits oignons…
    soyez prudent et bises à tous les belges !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :