Abonnez-vous : 7.80 € /mois ou 28 €/ l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 7,80 €/mois ou 28 €/ l’année

Vélos : Qui fabrique, qui assemble ? Où et quoi ?

Le manque de vélos avance commence sérieusement à se faire ressentir.

Nous avons voulu en profiter pour faire un point global sur qui fabrique pour qui, qui fabrique ses vélos, qui répond a l’appellation constructeur. Et naturellement qui sous traite. Bref, essayer d’y voir un peu plus clair dans le discours des uns et des autres

Chez Giant, numéro 1 mondial, à Taiwan, dans leur usine originelle de Taichung. Pour faire 6 millions de vélos par an, ça commence par du Giant  mais pas que…

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

7 réponses

  1. Bonjour Richard et grand merci pour cet article fort intéressant
    Le constat est plutot terrible ….

  2. le mot est exacte : on doit presque se “sacrifier” aujourd’hui, coté porte monnaie s’entend. mais vous ne serez pas déçu, ce vélo est un fantastique grimpeur !

  3. Merci Philippe !
    vous êtes l’exemple même de la cohérence : si on veut que les choses changent dans le bon sens ( ou restent, c’est selon), il faut que les actes suivent les paroles. C’est tout le problème français. Dans un autre style, Amazon annonce 1000 emplois dans le grand Est avec un dépôt géant. Ok, 1000 heureux. Combien de suppression de postes dans le tissus locales ? ca vaut au moins de se poser la question..
    en tout cas, Un Ferraroli , c’est un moment d’eternité

  4. Salut, bel article !
    Perso, je viens de me “sacrifier” en achetant français, le Time Alpe d’Huez 01. Mais quel bonheur !
    Luc

  5. Bonjour Richard
    Merci pour cet excellent article!
    Quel bonheur pour moi de n’avoir que des Time (VXS, RXRS Ulteam, nXR) à part une entorse de 2 ans pour un Pinarello K8s.
    J’intégrais dès 2007 dans mon acte d’achat, comme vous dites, la production locale, et cela pour deux raison: la confiance envers Time et le maintien du savoir faire et de l’emploi local. Mon argument était que si l’entreprise qui m’employait délocalisait je perdais mon travail, donc je n’abondais pas dans le sens de la délocalisation pour quoi que ce soit et autant que possible. Avant de passer au carbone Time je roulais sur un Ferraroli fait à La Chaud de Fond (et j’ai toujours un California light!).
    Je ne suis pas peu fier de mes choix, aujourd’hui, et pas question de me séparer de mes Time qui font partie des meilleurs cadres.
    Philippe

  6. Bonjour Richard,
    Merci pour cet excellent article !
    Les années passent et l’on oublie que nos vélo, viennent tous de l’autre côté du globe.
    Vivement que nos fabricants “artisans” européens se réveillent et nous fassent rêver. Un article avec leurs noms et coordonnées serait le bienvenue (merci d’avance) car comme beaucoup d’entre nous, nous cherchons à renouveler nos machines et sommes confrontés à leur manque de visibilité.

  7. Sur le carton de cadre du dernier Look 795 RS on notera l’inscription “made in china”!!
    Même eux donc…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :