Abonnez-vous : 4.20 € /mois ou 19 €/ l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 4,20 €/mois ou 19 €/ l’année

CrankBrother Candy : les bonnes et belles pédales !

Crankbrother, c’est la marque des puristes avec leur modèle iconique, les Egg beater.
Mais plutôt coté boue et cailloux. Leur réputation vient de pédales splendides, solides, dotées de roulement de qualités et hyper étanches.
Crankbrother ne s’est jamais franchement focalisé sur le poids.
Eux, ils voulaient que ça marche. Bien et longtemps. Avec le Gravel, et la gamme Candy, ils se repositionnent dans le panorama Gravel et ville.

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

Balèzes, antidérapantes, faciles à chausser en toutes circonstances, les Candy 3 répondent parfaitement à une demande grandissante. Ne leur manque peut-être qu’un system de retro- éclairage…

Initialement, la gamme Candy est dédiée au cyclocross et au Gravel. Mais elles ont l’avantage de pouvoir s’utiliser avec des chaussures de sport classiques grâce à leur large surface et le système de cales minimaliste. Elles existent en sept finitions. Nous avons choisi les 3.
Corps aluminium, axe acier, elles sont indestructibles, contrairement à nos bijoux en carbone sur nos vélos de route.
En tant que pédales de Cyclo-cross et de Gravel, elles gèrent magnifiquement la « sur matière » en tout genre : terre, feuilles, boue et autres petits cailloux qui ont la sale manie de se coincer dans nos semelles et empêcher de chausser correctement. Pour ce faire, elles disposent d’un système de quatre cames fixes qui tournent autour d’un rotor situé au milieu de la pédale. Le but est de proposer non pas une possibilité mais quatre de rechausser en situation d’urgence.
Fini l’obligation de « pointer » sa chaussure pour chausser : Avec ce système, tu poses le pied, tu appuies jusqu’au moment où ça prend. Bien pratique, que ce soit en vile entre deux voitures quand il vaut mieux regarder devant soit plutôt que son pied. Et bien sûr dans le chemin quand on remonte sur son vélo après avoir marché dans la terre…

Double utilisation !

C’est donc bien plus simple pour ceux qui utilisent déjà des pédales automatiques et une bouffée d’oxygène mentale pour votre copain que vous avez récemment mis au vélo et qui panique à l’idée d’avoir à utiliser ces pédales automatiques qui terrifient tous les néophytes.
Je ne connais pas un seul cycliste qui ne soit pas tombé, souvent benoîtement, au début de l’utilisation de pédales automatique version Look ou Time.

J’en ai encore des crampes aux abdominaux  rien qu’a l’évocation de l’histoire arrivée  à mon ex-associé lorsque je l’ai mis pour la première fois sur un vélo avec des pédales auto.
Le pauvre…
Nous étions en ville, le soir, il s’est mis a pleuvoir au moment de sortir. Cela n’a rien arrangé pour la suite. Il part devant, rue du Cherche midi, au cœur de paris. Sens unique.
Un carnage !
Quand la voiture devant lui s’est arrêtée, le temps que son cerveau demande au pied de déclencher, dans ce mouvement diagonal de la cheville si naturel pour un cycliste aguerri mais si complexe pour un novice. Trop tard. David est tombé, comme une m….au ralenti.
On aurait dit une sorte de scarabée, sur le dos, tentant désespérément de se remettre à l’endroit. Il n’avait pas déchaussé !
Je n’ai même pas pu l’aider tellement je pleurais de rire. Une fois au sol, on sait tous que c’est une autre histoire.
David, si tu lis ces lignes, pardonne-moi…

Bref, avec les Candy 3, ça, c’est de l’histoire ancienne. Il est d’ailleurs très étonnant de noter la facilité avec laquelle on déchausse. Surtout au regard du système qui paraît franchement rustre, fixe. En fait, tout est dans les cales. L’angle est de 15 à 20 °. C’est beaucoup mais du coup, pas besoin de serrer le ressort. Un assez ample mouvement extérieur et ça déchausse tout en souplesse. Cela indique aussi que ceux qui ont les genoux un peu fragiles n’auront aucun problème avec ces pédales.
Les cales, parlons-en. Si vous investissez dans des chaussures, il vous faudrait opter pour des chaussures qui acceptent les cales à deux trous et non trois ou dégoter l’adaptateur qui va avec.

Vraiment polyvalentes

Nous, on a adoré ces pédales. Techniquement, elles sont vraiment splendides. Le travail de l’aluminium est définitivement plus élégant et subtil que celui du carbone. Elles sont costaudes, techniques, ergonomiques et pratique.
Un achat à vie.
Nous les sélectionnons comme championnes de nos pédales Gravel/ville

 

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench