Abonnez-vous : 2.20 € par mois ou 18 € à l’année

Le site de tests dédié 100% vélo de route, Gravel et électrique

Abonnez-vous : 4,20 € par mois ou 18 € à l’année

Bien, on ne peut plus sortir rouler donc, logiquement, on lorgne du côté des Home-trainer. Mais attention, à l’erreur de casting…

Historiquement, un home-trainer, ce sont trois rouleaux, une courroie élastique et un exercice de jonglage pour ce lancer sans finir dans le mur du garage avec un tibia en sang ! On les a découverts dans les cagnas, ces “box” pour pistards en mal échauffement avant d’aller se “colter” sur la piste.

home-trainer-700x438

Depuis, les choses ont bien changé mais le grand malentendu par de la : un home-trainer, ça sert à s’échauffer, pas à rouler. Sauf que les Bataves de Tacx et les Italiens d’Elite ont tout fait pour nous faire prendre les vessies pour des lanternes. Et force est de constater qu’ils ont réussi. Cela me rappelle le rush sur les VTT dans les années quatre-vingt-dix : on a voulu faire croire aux pères de famille, et pire, aux mères, qu’avec un VTT et un siège bébé, on vous offrait la liberté, la mobilité, les balades en forêts, la verdure et tutti quanti. Bien entendu, après une, deux pour les plus en forme, le VTT retournait vite fait au clou devant la difficulté de l’effort à fournir. Mais tout le monde avait fait son chèque…

La négation du vélo ?

Le home-trainer et le confinement, c’est pareil. J’ai toujours détesté les home-trainers. C’est la négation du vélo. Tu fais dur sur place à vélo. Un comble. Or, la plus grande des qualités du vélo, le nerf de la guerre, sa magie, c’est la découverte. Là, on se retrouve tels des hamsters, en train de pédaler comme un crétin, sous le regard teinté d’incompréhension de sa femme, qui se demande si elle n’a pas commis une terrible erreur…

À nous la montagne ou les Flandres…

hometrainer-768x427

De leur côté, les fabricants vous jouent un air de pipeau de haut vol : l’Alpe d’ Huez, le Ventoux, Milan-San Remo, le Tour des Flandres comme si vous y étiez ! Mais bien sûr… Tu branches ton PC ou ta télé, tu te mets en face et roule marcel. Ça, c’est le message. Mais ton home-trainer 2.0, déjà, faut parvenir à le brancher. Ou ça fonctionne tout de suite ou cela ne fonctionne jamais. En tout cas, pas suffisamment pour que ce soit simple. Une raison de plus pour abandonner la pratique du home-trainer. Car il y en d’autres ! Nous avons vu que l’intérêt est proche de la nullité cotée pratique, que la vision d’un col ou d’une classique célèbre est, au mieux, un pis-aller mais l’autre grand avantage d’un home-trainer, c’est le risque de l’infarctus ! Si au bout de 15 minutes, on sue comme un damné, ce n’est pas un hasard : le corps ne refroidit pas car on ne crée pas de vent ! Résultat, la température corporelle monte, monte et hop, tu te mets en situation de tirer ta révérence ! Sur ton balcon ou dans ton salon. Ça ne fait pas terrible comme épitaphe…

wahaoo dans maison

Patience…

Alors, chacun fait ce qu’il veut et le temps des hamsters n’est pas révolu si j’en crois les stocks à zéro des sites marchands. Mais on vous aura prévenus. Et si vous avez besoin d’un home-trainer, pour de vrai, pour s’échauffer ou pour faire 15 minutes d’exercice par jour, alors patience. Dans 2 mois, sur le bon coin, il va y avoir des affaires en or !

 

4 réponses

  1. Merci Mr Jamin pour ce test et comme toujours vous savez dire les choses sans fards.
    On espère vous revoir à la tête de votre magazine L’acheteur cycliste, peut-être au format numérique moins coûteux à produire.
    Avouons le vos articles nous manquent et vos visites chez les fabricants également.
    L’acheteur cycliste va revenir plus fort !!
    Bien cordialement !!

  2. Eh ben Richard qu’est-ce que vous devenez ? Voilà que je tombe sur ces mini articles de vous online après la disparition de l’Acheteur. Et il me manque l’Acheteur… Et votre prose aussi. Je lui au moins le choix de mon Colnago et de mes Corima, et bien plus. Alors où peut-on vous lire de nouveau ?
    Avec ma reconnaissance,
    Sylvestre Bardet

  3. Quel plaisir cela a été de retrouver la route 8 jour avant l’autorisation officielle (ras le bol de mesures inadaptées prises par des ignorants (au mieux) des incompétents (au pire)). le home trainer m’a permis de passer le temps de confinement (4,5 fois par semaine des séances de 45 minutes en moyenne). Mais sur la route, le plaisir est juste inexprimable…et en plus il a fait beau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.