←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

La Chronique à 5 cents...

Une vélo ou un bicyclette ?

Iel a démarré. Imparable !
Rien à faire, j’ai dû forcer mon correcteur orthographique, il ne voulait rien entendre. Avec l’arrivée des pronoms iel-ielle dans le dictionnaire, voila qui ne va pas améliorer l’orthographe ni l’humeur déjà aléatoires de l’AC…
Mais pas que. Les commentateurs du Tour risquent aussi quelques déboires…

Voilà donc que l’on nous annonce un troisième voir un quatrième pronom personnel : Iel, ielle !
Ça va se compliquer. A l ’écrit comme à l’oral.
Imaginez sur une étape d’un Tour, Laurent Jalabert et Alexandre Pasteur au commentaire après le « coming out » imaginaire de Pantani version dégenré

Alexandre PasteurEh bien bonjour Laurent. Nous prenons l’antenne au vol. Les coureurs sont dans le dur. Où en est la situation ?
Laurent Jalabert – C’est ici, là où la pente est la plus raide que Pan-pan risque de placer une mine. Et voilà ! iel est parti.e ! Iel a mis la grosse devant et les dents derrières. Iel est irrésistible. Ses muscles sont bandés comme un arc. Il a le vent dans le dos ça devrait l’aider.
Ah mais, iel a percé.ée !
APPantani ou la roue ?
LJ – Mais non Alexandre, la chambre à air. Pantani roule avec des pneus, pas de tubeless !
AP – Ah bon, d’accord. Iel appelle sa voiture. Vont-iels changer le roue ou la vélo ?
LJ Alexandre, vous le faites exprès ou quoi ? Iel- Ielle, c’est pour les gens, pas pour les choses !
APAh, pardon Laurent. Quoi qu’il en soit, Pantani vat-iel se faire rattraper par le groupe de chasse ?
LJ – Ah non Alexandre, la chasse est interdite en cette saison dans le Tarn
APMais ielles ne reviendront jamais alors ? 
LJ : Qui ça ?
AP  – Bah le groupe de poursuivants-tes. Iels ne peuvent rien faire du coup…
LJ – Mais il y a des filles dans le peloton ?
AP – Mais non, pas ielles, iels
LJ – Désolé Laurent mais là, je suis largué…
APça ne m’étonne pas. Mais vous étiez inscrit à l’étape ?!?
LJ – Ah non, là, Alexandre vous le faites exprès !
AP – Bon passons. Pantani vient de basculer au sommet, iel attaque la descente
LJ – En plus, ielle est dangereux.se
AP– Ça, je suis bien d’accord. Mais Pantani se defend parfaitement dans cet exercice
LJ – Tant mieux pour iel, euh pour lui, euh, non, pour elle !
AP – Quoi ?
LJ – Ça va Laurent, Vous avez parfaitement compris. Vous voulez que je vous l’écrive ou quoi ??!
AP – Ok Alexandre. C’était pour rire
LJ – Zut. Il pleut. Il va devoir enfiler sa jacket. Pardon sa veste. Avec tous ses anglicismes, je me mélange un peu les crayons, moi…
AP – En tout cas, avec cette échappée, il fait honneur à son maillot arc-en c-iel-le
LJ – C’est juste. Mais dites-moi, Comment vous l’écrivez, ça Laurent ?
AP – Sais pas. Ça dépend d’iel-lle
LJ – Elle ?
AP – Mais nooooooon, iel !
LJ – J’en peux plus !
AP – Allez, on se reconcentre sur la course. Pantani descend à une allure démentielle et espérons qu’iel soit prudent. C’est essentiel
LJ- ???????… On avait dit stop !
AP – Qu’est-ce que j’ai dit ?
LJ- Laissez-tomber, Alexandre
AP : « Ca y est iel-elle entre dans la ville. Pantani a réussi un véritable exploit. Iel a su maintenir l’écart avec ses poursuivants et se dirige tout droit vers la victoire. Il va faire un bien beau vainqueur et ici, en italien, coté officiels, on doit on doit être aux anges. Les hôtesses réajustent leur rimiel pour la bise au futur vainqueur !
LJ – On dit rimel, Alexandre, pas « rimiel »
AP – Même pour les « hotes » ? J’avais oublié que maintenant, on avait aussi des hommes sur le podium »
LJ – Très juste . D’ailleurs, je me demande si ce n’est pas pour ça que Viviani n’est pas retourné chez Quick-step
AP – Je ne vois pas le rapport, Laurent
LJ- Vous êtes bouché ou quoi Laurent ? vous ne vous souvenez plus que quand tu gagnes, tu reçois un bouquet et la bise des Miss ?
AP – Ah oui.  Effectivement, je n’avais pas compris ça. En tout cas, voilà une belle victoire de Pan-pan avec cette arrivée au cœur de la vieil-le ville, superbe.
LJ – Je rêve ! En fait, vous n’avez rien compris à cette histoire de iel-le si je comprends bien ?
AP – Bien sûr que si !
LJ : Menteuse !
AP – je vous faisais marcher, Laurent.
En tout cas, bonne journée à tous.
Allez, ce soir transfert dans les hautes -Pyrénées et demain, on se retrouve pour la 8ème étape entre Louden-veille, ou Vinokourov avait triomphé il y a quelques années et le Plateau de Bi-el . Là-bas, c’était « Purito » Rodriguez qui s’était imposé !
Voila qui nous promet une belle partie de mani-vielles. À demain.
LJ – Ou à jamais…

RJ

 

E-Book ABECEDAIRE : Cliquez-ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais