←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

ULTIMA E-bike
Pour les gens, les Geeks, les femmes, les « Techos » et les nuls en sport. Pas juste les cyclistes !

REVOLUCIONe !

Le raz de marée des vélos électriques favorise la production et la vente de n’importe quoi, à n’importe qui, à n’importe quel prix. Dans cette jungle, ce tir aux pigeons devrions-nous dire, un acteur, de source sûre, fait plus que le job.
Il s’appelle Ultima, il est français et innove comme personne. Après Whattfornow, un nouveau constructeur français crée la révolution…

Une esquisse de "l'ULTIMA" : fourche "one leg" à suspension intégrée et boite automatique au programme. Entre autres...

Prenez un polytechnicien ou une polytechnicienne de 25 ans. Mettez-le (ou la) sur un VTT triple plateau et dites-lui de monter une côte abrupte en tentant de pédaler le plus facilement possible à l’aide de ses dérailleurs. Vous obtenez, dans 90 % des cas, une boucherie avec en plat principal une salade de chaîne croquante à l’encre noire, avec filets de graisse et mains noires au sang !
Il se trouve que l’immense majorité de la population susceptible de s’offrir un VAE ne sait pas se servir d’un dérailleur et que ce n’est ni une question d’intelligence ni d’habitude.

Non, c’est une question de pratique et d’entraînement des neurones du cerveau connecté aux muscles des jambes. Une alchimie complexe qui ne cesse de fuir beaucoup, beaucoup de cyclist-eeeux (avec l’écriture inclusive, parfois, ça bloque !).

Autre caractéristique de l’industrie du VAE, faire des vélos truffés de défauts qui, normalement, seraient rédhibitoires : autonomie mensongère, roues d’entrée de gamme, freins hydrauliques qui fuient au bout de six mois, transmission douteuse et, cerise sur le gâteau, rigidité dramatique du cadre du fait de la découpe de la poutre transversale pour y loger une batterie. On passe sur les ruptures de pièces détachées aux yeux bridés…

ULTIMA sait parfaitement tout cela. C’est d’ailleurs leur raison de se lancer.

Et, pour une fois, il semble bien qu’un constructeur ait décidé de percuter le marché avec des vélos qui ont sérieusement l’air de répondre à la problématique des clients : un vélo fiable, qui freine bien (et longtemps), simple à utiliser, à régler et qui puisse supporter une utilisation quotidienne sans tomber en ruine au bout d’un an.
Et comment savent-ils ça, ceux-là, pourrait-on dire ? Parce que ce sont des pointures du vélo et de l’ingénierie qui sont à l’origine du projet. Mais c’est une autre histoire…

Ultra moderne, modulaire et personnalisable, ULTIMA risque de frapper fort avec ces machines

Un test le mois prochain !
Ce vélo, nous allons l’essayer le mois prochain. En exclusivité. Ok, ce n’est pas un vélo de course ni un Gravel. Quoique. Mais l’Acheteur Cycliste vous chouchoute. Lors de votre prochain dîner, lorsqu’on vous apostrophera sur le thème du moment, à savoir – « Dis donc Nico, toi qui fais du vélo depuis 20 ans, tu pourrais me dire quel vélo électrique acheter ? J’ai une collègue qui en à acheté un, ça a l’air top. Moi, je n’y comprends rien et c’est super cher ces trucs-là !».
La réponse risque fort d’être ULTIMA.
Et là, vous embrayez sur le moteur français, à boîte automatique intégrée, étriers à doubles pistons, autonomie vérifiée (ça ment tellement à ce sujet…) de 65 ou 85 km et, cerise sur le gâteau, fabriqué en France et détenteur du tout nouveau label France qui demande que 70 % de la valeur du produit soit d’origine française !

ULTIMA : Pour ne pas se tromper ?
En clair, ce vélo regroupe quasi toutes les qualités que l’on attend d’un VAE, celles que tout un chacun croit aller de soi plus une, redoutable : la fin du casse-tête des vitesses, le Graal de la gent féminine… Et des polytechniciens (-iennes) !

Alors, en attendant le mois prochain, voilà une esquisse de la bête et de son moteur.
Deux infos pour patienter : le cadre n’est ni en acier, ni en aluminium et les prix débutent à 2995 €. Cadre de 2,7 kg et batterie de 630 Wh.
Vu la promesse client, c’est terriblement bien placé…

Informations: https://ultima.dev/fr

(c’est bien .dev !)

Coté cour : Franco/ français , le moteur/boite auto de Valeo et effigear.
Coté jardin...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais