←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

11ème étape : Le Tour prend de la hauteur au Granon

Les choses vraiment sérieuses commencent aujourd’hui entre Albertville et Serre Chevallier- col du Granon.
60 bornes d’ascension. Au frais…

L’étape est courte et, premier constat, on peut féliciter l’organisation qui depuis quelques années, réduits la longueur des étapes de montagne. Malgré un rythme souvent féroce, cela a pour effet d’épargner (un peu) la résistance des coureurs et leur laisse un peu plus de temps pour récupérer.

Cette étape devrait faire mal car une bonne partie va se passer entre 1800 et 2400 m d’altitude, là où le phénomène de raréfaction de l’oxygène révèle certains organismes et en condamne d’autres. Si le nouveau Cannibale Pogačar devait encore démontrer sa toute-puissance, c’est sur cette étape qu’il pourrait y avoir une surprise et aucune autre, toutes plus « normales ». En effet, escalader 11 km à 10 % passé 1800 m n’est pas la même chose qu’à partir du niveau de la mer.
Alors, côté braquets, le 34 dents est de sorti un peu partout, notamment chez EF. On note d’ailleurs que depuis quelques années, les cassettes grossissent et les plateaux… aussi. Donc, avec le 34, on a souvent un plateau de 40 dents ! Le couple, toujours le couple.

Alors en cette veille de 14 juillet, un feu d’artifice de toute beauté n’est pas à exclure.

Bonne étape !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais