←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

Tour 2021 : Thibaud Pinot fait l’impasse...à lui le Giro !

@sirotti

Le meilleur Français sur les tours avec Romain Bardet a donc décidé de faire le Giro et non le Tour.
Au-delà d’un parcours qui favoriserait les rouleurs, voilà une histoire de pression. Sûrement.
Mais que le premier qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Et Encore. Quel péché ?
Pinot sort de deux éditions malheureuses. Avant tout pour lui. Touché dans sa chaire et dans son âme, Pinot n’est certainement pas la machine infernale pour s’imposer sans coup férir sur le Tour comme peuvent l’être des Froome ou Pogacar, record de précocité.
En France, nous avons eu des Fignon, des Hinault et des Thevenet. Même le breton avait des états d’âme mais le concernant, sa hargne était si forte qu’elle passait au-dessus de tout.
Mais que personne ne s’y trompe, Pinot est un champion. Français. Un pur talent.
Un mec qui a gagné le Tour de Lombardie en explosant Nibali à la régulière. Un mec qui fut le seul il y a 2 ans à sortir le vainqueur du Tour, Egan Bernal, à la pédale. Précédemment, il a gagné Le criterium International, il fait 2 du Dauphiné, il remporte le difficile Tour des Alpes, fait 4 au Giro et a même été champion de France du contre-la-montre !
Bref, c’est bien un champion. Alors ça fatigue de voir certains lui casser du sucre sur le dos.
Et comme le dit Madiot, généralement avare de compliments, « il sait se faire mal à la gueule ».
Chez les « pro », ça veut dire quelque chose car que je sache, ce n’est pas un métier où l’on s’esquive beaucoup…
Et si le « problème », ce n’était pas Madiot, justement ?
Grincheux en chef, mauvais caractère, d’un abord compliqué, sûr de lui (trop ?), le Mayennais traîne une réputation disons compliquée. En général, je trouve ça plutôt bon signe. Quand on est copains avec tout le monde, c’est rarement source de profondeur et de personnalité. Le truc avec Madiot, c’est peut-être la remise en question. Un constat qui fonctionne pour tout le monde, il est vrai (à commencer par votre serviteur) mais Madiot c’est une image du cyclisme un peu « old school », une image encore appuyée par la présence de ses partenaires de toujours, la FDj et Lapierre. Comme si tout cela était gravé dans le marbre.
Dans son équipe, il semble que rien n’a changé en 15 ans…pourtant, le cyclisme, la biologie, les méthodes d’entraînement, les vélos, les courses, tout cela a bien évolué.
Thibaud a 30 ans. L’âge de gagner un ou des grands tours. Il en a les capacités et le talent, tout le monde l’a vu.
Il est peut-être temps de changer d’entourage, de méthode d’entraînement, de management… car lui, indéniablement, a les épaules pour gagner…

3 réponses

  1. Bonjour L’acheteur,
    Bien de t’on avis Thibaut est un champion beaucoup aimerait avoir son palmarès peut être un manque de mental chez lui il a tendance à s’énerver trop vite c’est ce que je ressens mais il a des qualités indéniable et de la malchance malheureusement. Le peuple Français et un des plus acerbe à la critique (voir les commentaires de l’Equipes et autres) certains n’ont jamais donnés un coup de pédales ou souffert de quelconques effort.
    IL sera dans le top 5 sur Giro si pas de malheurs!!!
    sportivement
    Eric

  2. Bonjour Pascal !
    Eh oui, on peut se parler ! effectivement, la démarche sur le long termes parait la plus saine. mais 20 ans, ca fait au moins deux « cycles » pour un team de top niveau : 10 ans, les faits démontrent que c’est le maximum de temps qu’un team peut esperer rester au sommet sans changer ni de partenaire financier, ni matériel. C’était surtout ça que nous voulions évoquer…

  3. Bonjour
    Je n’ai rien de spécial à dire sur Madiot par contre sur l’évolution des team Français et en particulier Groupama FDJ je ne suis pas tout à fait d’accord
    Ils ont monté un pôle performance qui commence à tenir la route avec F Grappe et une équipe d’entraîneurs de premier rang.
    Ils testent au banc tous les cadres livrés par Lapierre ainsi que les roues et ne gardent que le meilleur
    Concernant la stabilité du partenariat je pense que c’est plutôt la bonne démarche en terme de développement du matériel en lien avec les attentes des coureurs.Le contre exemple c’est AG2R qui change de matos trop souvent et perturbe les athlètes
    Ils ont même tenté de panacher les groupes campagnolo eps avec des pédaliers Rotor et des chaînes KMC
    Évidemment ça marchait pas terrible donc 1 mois avant la première course retour chez Shimano??,,
    Bon c’est juste pour parler car maintenant on peut le faire et parce que je vous aime bien
    Continuez
    Pascal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :