←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

REF Bike : Encore un E-Bike Français révolutionnaire !

Et un de plus !

Après Ultima, voilà donc REF Bike. Encore un constructeur qui innove en créant un cadre modulaire à raccords vissés ! Non seulement le vélo est français (à 70 %) mais de plus, il présente probablement l’empreinte carbone la plus faible de toutes les marques existantes.

Le fameux moteur Zehus à battreie intégrée

Hey, la suite de cet article est réservé aux abonnés du site !

OU

COMMUTERS : Sous la com’, le carbone ?

Bah oui…

Les vélos, musculaires et électriques, souffrent tout de même de quelques défauts en ce qui concerne leur empreinte carbone puisque pour une écrasante majorité d’entre eux, ils viennent de l’autre bout du monde. Et pas à pied !

Bref, 10 000 km en bateau, d’énormes diesels, du carbone et de la résine chimique, voilà qui ternit un peu le beau tableau que les VAE proposent sous la baguette magique des marketeurs du monde entier.

Ça fait de plus en plus tache.

Faire des cadres, c’est technique. Il faut un gros matériel, un système d’évacuation des poussières et une aération complexe. C’est coûteux. Il faut, enfin, des soudeurs formés. Bref, une main-d’œuvre qualifiée.

Il ne vous a sûrement pas échappé qu’en France, le prix du travail est exorbitant et ne permet plus de fabriquer sur place (Excepté à un tarif de 2 à 7 fois plus cher).

La solution, REF Bike l’a trouvé puis l’a mise en place en contournant le problème : tout en développant leur propre système, Ils ont eu l’idée de rendre la méthode de la jonction de tubes au moyen de raccords vissés. Si mécaniquement l’intérêt paraît minime voire inexistant, coté fabrication, entretien et décarbonisation du vélo, c’est exactement le contraire : Toit bon.

En effet, la disparation des soudures, grâce aux raccords moulés en aluminium et aux « écrous », change totalement la donne. Ajoutez des douilles de direction et boites de pédaliers moulées (aluminium) et vous obtenez un cadre qui se monte en 5 minutes !

Tout est là : ce cadre modulaire change fondamentalement la donne.

Dans les rues
Techniquement, je l’ai testé, brièvement certes mais suffisamment pour en tirer deux conclusions : la 1re, c’est la rigidité du cadre. L’absence de haubans est balancée par des bases, ou plutôt par un « bras oscillant » particulièrement impressionnant et pour cause : il est construit dans de l’aluminium massif et à double structure. Un bien bel objet qui permet au REF de se comporter au moins aussi bien qu’un cadre à haubans classiques.
Du côté du cadre, techniquement, c’est donc, réussi.
Mais pourquoi un tel choix ? En quoi la disparition des haubans est-elle un plus ?
Tout d’abord, cela fait deux tubes en moins et autant d’opérations en moins lors du montage du cadre.
Ensuite, cela offre une accessibilité sans pareil à la roue arrière et à la boîte de pédalier.
En tout, rien de révolutionnaire mais que des avantages.

Enfin le style.
Et ça compte, on le sait. DE plus, avec ces « commuters » ces vélos de ville qui se veulent toujours un peu remarquables, le REF One a l’avantage supplémentaire d’être reconnaissable entre mille.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais