←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

Van der Poel, Van Aert, Mohoric : Les frères pétards l’œuvre

L’étape du jour a été somptueuse.
Avec Van der Poel qui prévoit de quitter le Tour, Nibali aussi, comme probablement d’autres coureurs, on a assisté à du grand vélo. Voilà pourquoi…

Il ne l'a pas volé celle-là. Matej Mohoric a finit le boumlot de Van Aert et Van der Poel. ©A.S.O. / Pauline Balletl

Ce tour est décidément plein de surprise.

Nous qui regrettions très récemment que la Vuelta et le Giro étaient bien plus spectaculaires, force est de constater que jusqu’à présent, ce Tour ne donne pas sa part au chien.
Et puis d’autres évènements tel que les futurs JO viennent pimenter la course : leur tenue a une semaine de la fin du Tour explique le retrait de l’actuel maillot jaune, le phénoménal Mathieu Van der Poel qui a prévu d’abandonner le tour pour pouvoir participer JO de Tokyo…
Il se murmure que Vincenzo Nibali serait aussi de la partie
Or, de tels calibres laisser en liberté sur le Tour, sans objectifs finaux, ça change sérieusement la donne. On se demande même si ça ne fausse pas un peu la donne.
Le fait de savoir que dans les étapes de montagne, ces coureurs n’auront rien à gagner leur octroie une capacité à nuire qui inquiète :
Ils peuvent donc attaquer de loin, voire de très loin. Et n’importe où. Ajoutez, l’approche pleine de panache que démontre Van der Poel, Van Aert voire Philippe Gilbert, et tout change.

Et puis la résurrection de Cavendish vient encore renforcer cette impression. Mais pour le sprinter de l’ile de Man, chassez le naturel, il revient au galop : ce dernier est toujours capable de mauvais coup, comme avec Ruben Guerrero lors de l’échappé de ce jour lorsque ces deux-là on eut besoin de réintégrer le groupe. L’espagnol attendait logiquement que l’anglais fasse sa part de boulot mais raton comme pas un, Cavendish n’a pas voulu passer. Voyant que Guerrero n’allait pas assez vite, Il a alors assené démarrage surprise à Guerrero et a rejoint le groupe seul…
L’autre jour, nous parlions d’élégance. En voilà un qui ne connaît pas ce mot.

Un beau Tour mais faussé ?
Oui et non.
Surtout, cela tient plus à la personnalité d’un Van der Poel qu’a son retrait car finalement, en roulant comme aujourd’hui, c’est ce que font pas mal de coéquipiers au quotidien pour leur leader. Mais en montagne !
Ceux qui relaient lors des étapes de montagnes en imprimant un énorme rythme pour étouffer la concurrence finissent généralement à 15 minutes du vainqueur. Bien sûr, ils n’ont pas le paletot sur le dos mais indéniablement, l’impact d’une telle attitude sur la course est certain. On peut s’en plaindre…

Une génération de fous furieux
Avec cette génération, nous sommes incroyablement gâtés.
Il suffit de voir dans quel état Van der Poel et Van Aert ont terminé l’étape du jour pour comprendre que ces champions-là ne calculent pas. Ils étaient défoncés !
Il faut dire que Roglic, Yates, Uran et d’autres se sont tout simplement fait larguer aujourd’hui sous l’impulsion des frères pétards ! Ne manquait que Julian Alaphilippe mais les Ineos ne sont pas fous : laisser 6 minutes à Van Aert et à Van der Poel, soit. Ce sont des colosses du vélo avec respectivement 80 et 75 kg. Mais Alaphilippe est autrement plus dangereux en cols, il l’a déjà prouvé. Donc Julian ne pouvait se joindre à cette grosse échappée sans la condamner.
Avec ceux-là, demain est un autre jour. Les dignes fils d’Hinault et de Merckx

On peut même ajouter le très brillant Matej Mohoric, le vainqueur du jour qui lui non plus n’a pas froid aux yeux. Son attaque du jour a 55, bornes de l’arrivée le démontre. Une sacrée brochette…

Demain, les jambes vont être dures
Si nos amis risquent de bien dormir ce soir, suite à ce coup de Trafalgar que certains suiveurs ne manquent pas de considérer comme une folie, mettez – vous à la place des autres ! Deux des meilleurs cyclistes du monde ont terminé cuits, l’équipe du favori, Tadej Pogacar a du roulé à bloc une bonne partie des 250 bornes de l’étape, alors les autres ne doivent pas être non plus super frais !
Bref, demain va être sûrement épique. Génial !
Messieurs, un grand bravo et un grand merci pour cet extraordinaire spectacle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais
%d blogueurs aiment cette page :