←                    Abonnez-vous : 39 €/ l’année                       

Sport

CERVÉLO Caledonia 5 « Paris-Roubaix »
l’arme -presque- fatale

Si Marianne VOS ne termine « que » deuxième et Wout Van Aert 7ème, ce n’est pas à cause de leur vélo.
En effet, CERVÉLO avait mis à leur disposition des CALEDONIA spécialement préparés pour cette course…

Victoire au sprint de Colbrelli devant le phénoménal Florian Vermeesch et le naïf Van der Poel. @Bettiniphoto @TeamBahrainVictorious

Tout d’abord, rappelons que le CALEDONIA est un vélo à la géométrie plus « tolérante » que le R5. Ensuite, il est plus confortable que le R5 ou que le S5 « bloqué » par son poste de pilotage peu ajustable…

Ce cadre apporte aussi un bien meilleur ratio confort/efficacité/rendement mais aussi une résistance que le R5 ne peut offrir.

Côté géométrie, on remarque que les bases sont à peine plus longues sur le Caledonia (5 mm), ce qui démontre deux choses : tout d’abord, pour loger les étriers disques, toutes les bases se sont sérieusement allongées, Caledonia ou pas. Ensuite, on considère chez Cervélo que pour garder suffisamment de réactivité, 415 mm de longueur de base suffisent…

En revanche, on a allongé « l’avant » de l’axe de pédalier à l’axe de roue avant, de façon à rendre le vélo plus stable. Même constat pour la chasse (distance entre l’axe du moyeu avant et l’axe vertical de la fourche, mesuré au sol) qui fait 3 mm de plus sur le Caledonia 5. Même l’angle des douilles de direction diffère un peu  : 72° pour le Caledonia 5 et 73°) pour le R5.
On « allonge » là encore l’avant du vélo.
Enfin, on remarque que les douilles sont quasiment identiques entre le R5 et le Caledonia 5….

En bref, ce cadre se distingue par sa géométrie avant mais garde un certain nombre de caractéristiques d’un cadre de compétition pur route. Ceci expliquant cela…

Le vélo
Il est donc équipé d’un poste de pilotage ergonomique, comprenez avec une potence et un cintre séparé de façon à offrir à chacun des coureurs et coureuses une position avant parfaitement adaptée à leur morphologie
La tige de selle est droite malgré un cadre plus court alors que les roues sont encore des versions à boyaux équipées des célèbres A.Dugast, en 28 de section pour l’occasion.
Les roues Shimano de 55 mm de haut sont aussi de la partie ! Il est bien loin le temps où les fabricants de roues montaient des jantes plates à 36 rayons et ligaturées pour résister aux pavés… Espérons que ceux qui croient encore que les jantes hautes sont inconfortables voient là un argument de valeur à l’encontre de ces croyances anciennes…
Notez d’ailleurs que devant la -trop- grande hauteur des douilles de direction du Caledonia, les coureurs ont demandé à disposer de potence plongeante afin de se rapprocher de leur position initiale sachant que c’était déjà le cas sur le R5 de Van Aert…

Enfin, tout le monde roulait avec l’ancien groupe dura Ace. Entre coût, disponibilité et conditions exécrables, Jumbo-Visma a préféré ne pas prendre de risque…

Résultat, le Caledonia est passé proche de la victoire. ce sera pour une autre fois…

RJ

un avant ultra classique
Les boyaux et leurs jantes font de la résistance
Marianne VOS finira seconde malgré son rush final
le Caledonia de VOS

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrançais