Partager
Sur la route, à Rome...

Sur la route, à Rome…

INOUBLIABLE !

Près de six mille passionnés étaient présents dimanche 9 octobre sur la ligne de départ Via dei Fori Imperiali. En toile de fond, le Colisée, majestueux. Parmi les dizaines de journalistes venus de tous les pays, seul l’AC Mag représentait la France.

Trente secondes avant le départ, vers 7h30, le speaker annonce :
« Maintenant, je vais vous demander quelque chose, retournez-vous et regardez ! Rome, la ville éternelle, toute notre civilisation est là, vous y êtes. C’est ça la Granfondo Campagnolo Roma ! ». Tout le monde se tourne et j’avoue que la vision des milliers de cyclistes présents et du Colisée en arrière-plan m’a donné des frissons.

alex-amis

Cette cinquième édition nous réservait un parcours de rêve et de premier ordre tout autour de la ville aux sept collines. Pas moins de quatre ascensions au programme, et presque 2000 mètres de dénivelé positif. Avec des dizaines d’équipes italiennes qui écument toutes les Granfondo en quête de « la » victoire.
À ce propos, une grande nouveauté pour le classement. Une première en la matière. Pour 2016, le classement s’est effectué dans les montées. Une puce sur chaque vélo, des tapis en bas et au sommet, et une prise de temps. C’est tout. Du coup, tout le monde pouvait rouler à sa convenance, s’arrêter aux ravitaillements (ce que j’ai fait pour la première fois) sans se soucier de perdre des places. Et profiter au maximum du parcours magnifique autour de Rome et du Lac d’Albano et de Castel Gandolfo, résidence estivale du souverain pontifical.
Que dire du tour de sept kilomètres, effectué au départ ? Sept kilomètres grandioses et inoubliables. En passant de la Piazza del Poppolo à la Piazza di Spagna, à deux pas du Caffè Greco et de la Villa Medicis. Passage à proximité de Trevi, et retour sur le colosse Colisée par la Piazza Venezia. Rouler dans les rues de la ville éternelle ne s’oublie pas.
Vraiment.

alex-dans-leffort

Tout le monde s’était déjà retrouvé la veille dans le parc des Thermes de Caracalla. Une grande fête où le public présent pouvait essayer les produits Campagnolo, et ceux des autres partenaires de l’épreuve tels que Sportful ou encore De Rosa.

Seulement cinq années d’existence et pourtant l’organisation est bien huilée. Aucun problème à déplorer, la sécurité est maximale puisque l’intégralité des routes parcourues sont fermées (si si !).

Si vous avez l’occasion d’y participer, ne ratez pas cette chance, je vous promets un souvenir vélocipédique inoubliable…