L’Izoard : Un col colombien…

L’Izoard : Un col colombien…

26 juillet 2019 0 Par Richard Jamin

Quintana et Bernal ont survolé l’Izoard. Renaissance pour le premier, confirmation pour le second.

Pendant ce temps, Thomas et les Ineos ne se sont toujours pas débarrassés du puncheur français de la Deceuninck malgré un tangage dans le final.

Au passage, merci les disques. S’ils restent selon nous un handicap en montant, ils sont indéniablement plus sûrs à la descente…

Alors que faire ?

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un Tour se gagner à l’arraché ( si cela devait être le cas…). Et encore plus longtemps que nous n’avions pas vu un Tour se gagner- peut être- en descente ! Le dernier Tour a suspense avait eu lieu en 2011, avec la victoire de Cadel Evans – sans victoire d’étape-

mais en 2019, le panache est bel et bien présent.

Si Alaphilippe n’est clairement pas le meilleur grimpeur de ce tour, il en est indéniablement le meilleur descendeur. Voila une nouvelle dimension qui, si elle est spectaculaire, ne manque pas d’interroger : les risques ne deviennent-il pas trop importants? Lui-même indique avoir « débranché » le cerveau ! les 100 km/h sont dépassés et même si cela est souvent le cas sur le Tour, depuis longtemps, ce n’est plus aux mêmes endroits ni de la même façon : désormais, les coureurs vont plus vite…plus vite !

Pas grand chose, c’est le sport cycliste qui est ainsi.

Encore une preuve que ce sport est décidément véritablement à part.

Chapeau, messieurs…

10-07-2019 Tour De France; Saint Die De Vosges – Colmar; 2019