Partager
Merida

EUROBIKE – MERIDA – Nouveautés 2018 !

Le numéro 2 mondial en mode « no stress » !

Chez Merida, on sent que ça… roule. Toujours dans le Pro Tour avec la Bahrain, offrant toujours une gamme ahurissante, du 16 pouces pour gamins de cinq ans au Reacto à cockpit intégré de chez Vision.

Merida Cockpit Reacto

Alors ce n’est pas la marque la plus glamour, c’est clair. Avec Giant, ils ne font pas dans la dentelle mais, techniquement, sans faire d’étincelles, ils sont là et bien là. En tout cas suffisamment pour faire gagner leurs machines sur les routes du monde entier.

Merida Reacto 4000

Nous avons bien aimé le Reacto 4000, monté en 105, pédalier FSA en 36×52, vendu sous les 2000 €. Un peu lourd, avec ses 8,5 kg, mais c’est un premier petit vélo de course pour circuits plats !

Merida Reacto Bahrain

A l’autre bout de la gamme, il y a un inévitable disque, le Reacto Team-E. Lui, ce sont 7,47 kg et 9399 € de technologie hydraulique signée Shimano Dura-Ace Di2. Franchement, c’est le plus cher, mais aussi le plus beau. On regrette seulement qu’une machine qui joue « l’aéro » à fond présente un tel cockpit qui ne permette pas de monter des prolongateurs.

Merida Reacto Merida Cadre Reacto

Merida Rendonnee electrique

Autre curiosité, dans un tout autre genre, Merida exposait un « vélo » de
randonnée électrique, dont le cadre a été réalisé à l’aide d’une… imprimante 3 D ! Nous n’avons pas bien compris pourquoi il y avait des soudures, mais l’important est ailleurs : tôt ou tard, les premiers cadres par imprimantes 3 D apparaitront sur le marché. Nous n’auront alors peut-être plus besoin d’aller en Chine faire faire nos vélos !

Merida Scultura Centenario

Ensuite, passons au modèle Scultura Centenario, vu sur le Giro du même nom, de Vincenzo Nibali. Un goût un peu douteux, mais à l’image de la coupe remise au vainqueur de l’épreuve, particulièrement réussie ! Sauf que c’est Dumoulin qui l’a levée…

Merida Scultura

Globalement, c’est aussi l’entièreté de la ligne Scultura qui impressionne : énormément de modèles, de choix, freinage à disques ou classique, homme et femme. De quoi commencer sérieusement, à défaut de se faire vraiment plaisir. Mais chaque chose en son temps ! On a même trouvé un cyclocross, à disques en Shimano 105, à moins de 1200 € !

Merida Cyclo Cross 400

Pour les « pros » des sous-bois, le Cross 9000, tout d’orange vêtu, monté en Sram 1x et disques hydraulique, se négocie à 3999 € et 7,80 kg. Jantes Tubeless DT Swiss – décidément partout cette année – modèle ER 1400. Ca doit avancer fort, ça !

Merida Cyclo Cross 9000

Côté tenues, ça se passe chez Sportful, l’équipementier de la Bahrain. Très classique, aussi bien en technique qu’en fabrication, la marque italienne joue la « fiabilité ». Si le cuissard semble plus technique, le maillot est assez loin de ce que proposent Bio Racer, Castelli ou Santini.

Merida Bahrain Sporful

Partager
PrécédentEUROBIKE – SELLE ITALIA – Nouveautés 2018 !
SuivantEUROBIKE – PARK TOOL – Nouveautés 2018 !

Richard Jamin est le président-fondateur et le directeur de publication du magazine L’Acheteur Cycliste. C’est lui , il y a 13 ans, qui à eu l’idée et le courage de créer le premier magazine d’achat du vélo de route. C’est un véritable passionné du vélo de course, il possède aussi un sacré caractère.