Partager
Ernesto Colnago Master
Le Master acier : Peut-être bien le vélo le plus célèbre au monde !

EUROBIKE – ERNESTO COLNAGO – Nouveautés 2018 !

Toujours là. Envers et contre tous !

C’est probablement l’une des toutes dernières fois que nous verrons Ernesto Colnago sur son stand de l’Eurobike. Le monstre sacré des constructeurs semble vouloir passer la main. Bon courage pour son successeur. La comparaison va être dure, dure.

Si le grand Ernesto Colnago n’est pas encore parti, il semble que sa succession soit ouverte. Alors c’est vrai qu’on dit cela tous les ans depuis trois années mais là, on s’en rapproche à grands pas. Pourtant, cela n’empêche pas la marque éponyme de proposer encore quelques merveilles pour ce millésime 2018.

Ernesto Colnago V2-R Ernesto Colnago V2-R Ernesto Colnago V2-R Ernesto Colnago V2-R

On commence par le V2-r : ce vélo est le top model des cadres monocoques de Colnago (835 g). Léger mais pas « trop », ce vélo est difficile à saisir. Dur au premier abord, il était pourtant perçu par certains d’entre vous comme tolérant. Un petit mystère. La seconde version s’annonce justement plus douce car plus polyvalente, avec des passages de roues qui permettent de monter des pneus jusqu’à 28 de section. Un signe qui ne trompe pas. On note aussi l’abandon de l’étrier arrière sous la boîte, qui a pu poser certains soucis. Et l’apparition d’une superbe potence « aéro ». Quant à la livrée, Colnago semble désormais entré dans ce troisième millénaire…

Ernesto Colnago C60 Ernesto Colnago C60

Mais le rappel à la tradition est permanent et l’on retrouve un exercice de style sur un C60, à raccords bien sûr, sous forme d’hommage aux années Mapei, si prolifiques en victoires avec les Museeuw, Bartoli et autres Tafi ou VandenBroucke. En bleu, il « envoie du bois », non ? Idem pour l’incontournable Master, l’acier roi de la gamme. L’Arabesque de l’année dernière ne change rien et reste toujours aussi splendide.

Ernesto Colnago Arabesque Ernesto Colnago Concept Ernesto Colnago Concept

En revanche, le C60, encore lui, passe aux disques. Trois ans après la version « proto ». Et en Campagnolo, s’il vous plaît. Voilà une machine qui promet énormément, car on sait que le freinage à disques retire indéniablement un peu de rendement à un vélo.
Et si un modèle s’annonce capable de « gérer » ses disques, nous mettrions bien une pièce sur celui-ci !

Renseignements : www.colnago.com

Partager
PrécédentEUROBIKE – CASCO – Nouveautés 2018 !
SuivantEUROBIKE – BASSO – Nouveautés 2018 !

Richard Jamin est le président-fondateur et le directeur de publication du magazine L’Acheteur Cycliste. C’est lui , il y a 13 ans, qui à eu l’idée et le courage de créer le premier magazine d’achat du vélo de route. C’est un véritable passionné du vélo de course, il possède aussi un sacré caractère.