Partager
Cyfac Oxymore

Cyfac Oxymore : L’ALCHIMISTE !

Le carbone est le matériau qui offre le meilleur rendement, c’est un fait. L’acier, quant à lui, offre le meilleur confort ET le plus grand plaisir de pédaler à ceux qui ne sont pas compétiteurs. Chez Cyfac, on maîtrise parfaitement les deux univers. La suite s’appelle l’Oxymore.
Et si c’était l’élu ?

Cyfac Oxymore Boitier
Travail de découpe, brasage, collage, Cyfac a mis tout son savoir-faire dans la boîte de pédalier de l’Oxymore. Ajoutez la peinture personnalisée et vous obtenez un vélo parfaitement unique, made in France.

Comment n’y avions-nous pas pensé avant ? L’union de ces deux matériaux paraissait pourtant évidente, au regard de leurs qualités respectives. Facile à dire, docteur, mais qui est capable de pratiquer une telle greffe ? Certainement pas les constructeurs généralistes, qui ne savent pas faire cela. Seuls les artisans sont capables d’une telle alchimie. Et encore une fois, c’est Cyfac qui s’y colle.

De fait, dire que l’Oxymore (quel excellent nom !) est rare est un euphémisme. Mais Cyfac en avait un en stock… celui du patron ! Ni une, ni deux, le voilà en route pour le Ventoux. Mais il restera en bas, le pauvre. Au moins sur ce coup. Car voilà, le patron roule sur un… 54 cm, à tige de selle intégrée. Après mesure, je constaterai qu’il me manquera presque rien pour pouvoir l’essayer correctement : 10 cm d’entrejambe ! Une paille ! Vous comprendrez que, dans les faits, il était impossible de réaliser un tour-test avec l’Oxymore. A l’Acheteur, nous n’avons plus de nain en réserve depuis quelques temps (ça va, ça va, c’est un clin d’œil !). Et j’en suis vert de déception.

Cyfac Oxymore Poste de pilotage

Car je dois vous dire que, le temps d’aller faire des photos, j’ai enjambé cette incroyable machine. Et j’ai eu confusément l’impression que la greffe avait formidablement fonctionné. Nous avions pris la peine auparavant de tester les roues Duke Baccara sur mon Fuji (mono plateau Sram et O’Symetric), histoire de ne pas tout mélanger. Le résultat s’était avéré très positif. Parfait. De retour sur l’Oxymore, tel un crapaud sur un boîte d’allumettes, j’ai eu l’impression de me transformer en prince !

Cyfac Oxymore Hauban

Difficile de véritablement se prononcer, mais une chose est sûre : l’Oxymore roule admirablement. On sent immédiatement que le mariage des deux matériaux fonctionne. En danseuse (je n’avais guère le choix !), c’est flagrant : on a la rigidité du tube de selle et des haubans, avec l’impression exquise d’être en prise directe avec la cassette, alors que la boîte de pédalier traditionnelle disparaît littéralement sous les coups de pédales, sans s’affaisser aucunement ! Voilà qui laisse un horrible goût d’inachevé dans la bouche. Et ce sera la même « punition » pour vous, amis lecteurs. Car nous l’avons vu, chez Cyfac, il n’y a pas non plus de bataillons d’Oxymore en attente d’être testés ! Et pourtant, ce serait si bon. Messieurs, allez-y, n’hésitez pas, organisez une journée portes ouvertes, et préparez-nous trois modèles (petit, moyen, grand), pour que chacun ait la chance de prendre conscience de ce que vous êtes capables de construire.

Cyfac Oxymore Fourche

Une conception géniale

Il y avait tout de même quelque hésitations compréhensibles avant de se lancer : voulait-on un cadre toujours facile et confortable, mais plus léger ? Ou, au contraire, un cadre peut être moins confortable, mais doté de plus de rendement ? Cyfac a opté pour la seconde option, semble-t-il. Sauf que l’acier est si confortable que même avec cet arrière hybride, le vélo semble avoir gardé ce confort, cette aisance, tout en y ajoutant la réactivité typique du carbone quand on relance. Superbement bien vu.

Techniquement, Cyfac utilise un tube de selle bien rond, en carbone, que vient enserrer le tube supérieur, en acier, lui. La finition est exceptionnelle. Côté boîte de pédalier, en acier, un mini tube, comme un long raccord, sert de guide pour accueillir le tube de selle carbone. Rien à dire, c’est parfait.

Cyfac Oxymore Tige de selle
Imaginez le travail de précision effectué sur le « guide » acier du tube de selle en carbone !

Cyfac Oxymore Cadre

Et cela continue du côté des haubans : Cyfac a stratifié le wishbone (carbone) au tube de selle (carbone), en prenant garde d’utiliser la bonne fibre au bon endroit. Résultat, il semble bien que rien ne bouge ! Un travail d’experts et d’artistes réunis. Très fort.

Côté bases, on revient à de l’acier traditionnel, légèrement ovalisé, et les incontournables et très belles pattes coquilles. Notez pour finir les courts « tubes » qui en émanent et récupèrent les haubans en carbone. La peinture donne à l’ensemble un air particulièrement sophistiqué. C’est superbe !

Cyfac Oxymore Boitier
No comment…

Un équipement pour alléger et augmenter le rendement

il serait inutile de se donner tout ce mal pour ne pas en profiter ! Cyfac a donc doté son Oxymore du groupe Sram Red eTAP : outre le gain de poids et une ergonomie exceptionnelle, l’ eTAP a l’énorme avantage de laisser à ce cadre la pureté de sa ligne, puisque nul accastillage ou perçage ne sont requis pour le faire fonctionner. Merci le wireless !

Le point qui nous gène un peu concerne le chariot de selle : un peu grossier, même superbement personnalisé. Il y a sûrement moyen de faire plus discret et plus esthétique, grâce aux produits WOOdman, notamment.

Cyfac Oxymore Derailleur arriere

Finissons avec les roues. Les Duke Baccara méritent le détour. Pourtant chaussées un peu à la dure avec les gros Continental Grand Prix 4000, ces Baccara de 35 mm présentent une excellente rigidité. Montées à l’aide de rayons traditionnels, coudés et croisés par deux derrière, elles s’appuient sur de rares moyeux anglais Hope. A l’essai, ces roues se sont avérées très faciles d’utilisation, sur l’Oxymore comme sur mon Fuji. Une excellente découverte pour nous ! Cela étant, des roues plus fines, à rayons acier brillant auraient certainement sublimé le Cyfac. En tout cas, il y a de quoi se pourlécher les babines car, à La Fuye, on fait ce que vous voulez…

Cyfac Oxymore Moyeux

Quant au poste de pilotage, tout en Enve carbone, il est magnifié par la peinture personnalisée identique à celle du cadre. C’est encore une fois magnifiquement réalisé et choisi !

Cyfac Oxymore Cadre

On y croit… dur comme fer !

Avec l’Oxymore, Cyfac a énormément attisé notre curiosité. Notre vrai-faux essai nous a déjà indiqué que le calcul est juste. Que le potentiel d’une telle machine est sûrement énorme. Une vraie raison pour se demander si la solution que recherchent tant de cyclistes n’est pas sous nos yeux : la douceur de l’acier, le rendement du carbone. Alors, Monsieur Cyfac, nous vous invitons officiellement à nous construire un Oxymore en 57/58 pour l’élection de l’Hyper Vélo de l’année 2018.

Mais on l’espère avant. Pour le tester comme il le mérite !

Cyfac Oxymore Fiche technique

Renseignements : www.cyfac.fr

Voir aussi : Cyfac Absolut V2

Partager
PrécédentLegend Il Re « FATTO A MANO » DA BERTOLETTI
SuivantOrigine Axxome 250 Potenza
Richard Jamin est le président-fondateur et le directeur de publication du magazine L'Acheteur Cycliste. C'est lui , il y a 13 ans, qui à eu l'idée et le courage de créer le premier magazine d'achat du vélo de route. C'est un véritable passionné du vélo de course, il possède aussi un sacré caractère.