Partager
Cube Attain GTC Pro Richard

Cube Attain GTC Pro : LA MARQUE QUI MONTE, ET UN VÉLO QUI « ENVOIE » !

Plutôt rares, les vélos Cube sont pourtant à chaque fois au niveau. Tout comme leur équipe ‘’pro’’ Wanty-Gobert, encore invitée sur le tour pour 2018. Mais jusqu’à ce jour, nous n’avions testé que des modèles de haut de gamme. Avec l’Attain, nous voilà face à un « petit » vélo prometteur. Du moins, c’est ce que l’on nous en a dit. Et vous allez voir qu’on était largement en-dessous de la vérité…

Cube Attain GTC Pro Arriere

Joli au coup d’oeil, plutôt moderne, le Cube Attain est un vélo peu courant dans nos contrées. Un cadre carbone sans pédigrée, mais une géométrie « confort » avec des douilles hautes, un bon gros sloping, des tubes à fortes différences de section et une fine fourche, droite et raide comme la justice,
sont ses caractéristiques de bases !

Techniquement, peu d’informations à son sujet, si ce n’est que l’on détecte des haubans fins qui jouent le confort (Flexstay) et une grosse poutre transversale pour supporter et servir de support principal à ce vélo. Cube a donc joué, comme sur un Cervélo, sur des sections vraiment différentes pour atteindre son but : confort et rendement. Nous verrons que la marque ne s’est pas trompée…

Cube Attain GTC Pro Boitier

Les câbles sont intégrés et la finition sans critique particulière. Six tailles, du confort, et un avant «haut» s’arrangent pour couvrir tout le monde en termes de tailles. Pour la géométrie, au moins les valeurs, rien d’annoncé : on est bien sur un vélo d’entrée de gamme… mais soigné. Fort ce constat, il faudra donc être attentif à la taille du vélo proposé, c’est-à-dire pas trop grand, sinon vous allez vous retrouver avec un «camion», vues les hauteurs de douilles.
Donc position confort, oui, facteur hollandais, non !

Côté équipement, difficile de faire plus simple… mais aussi plus sûr et fiable : tout le groupe est en Shimano 105, de A à Z. Parfait. Les roues sont les célébrissimes Mavic Aksium Race, dont le succès en première monte ne se dément pas depuis des années, chaussées en Conti Grand Sport de 700×25. Que du connu et reconnu. Bien. Ceci dit, les Continental nous inquiètent quand même un peu côté rendement, à suivre.

Cube Attain GTC Pro Chariot selle

Restent les composants de position : du basique de chez Cube, mais ergonomique. Une potence réversible classique, un cintre compact et une tige de selle dotée d’un chariot facilement réglable, à double vis longitudinale oblique : pratique ! Quant à la selle, elle vient aussi de chez Cube, apparemment, et ce sera sûrement le seul composant qui pose question et mérite un examen attentif avant d’acheter…

Au bout du compte, excepté le détail de la selle, voilà un « petit Cube » superbement équipé qui devrait durer des années et des années.

Cube Attain GTC Pro Poste de pilotage

Sur la route : le choc !

Allez, on ne va pas tourner autour du pot : c’est très certainement le meilleur vélo de moins de 1800 euros que ayons essayé. Jusqu’à présent, c’était Canyon et B’Twin qui détenaient la palme. Mais là…

C’est bien simple, immédiatement après être sorti de Saint Didier, je me suis donc retrouvé dans la Roque-sur-Pernes. Presque arrivé au cimetière, après avoir changé deux ou trois fois de vitesses, je me dis qu’il faudrait que j’en monte encore une pour pouvoir mouliner juste comme il le faut. Mais ça bloque. Je regarde mon dérailleur et constate que je suis encore sur le grand plateau ! Jamais vu ça ! A partir de là, j’ai compris qu’il se passait quelque chose avec ce vélo.

Dans la côte, je n’ai absolument jamais eu mal aux cuisses. Alors bien sûr, avec un 30 dents derrière (32 d’origine !), et 34 devant, cela aide. Mais ça n’explique pas tout… surtout que je n’ai quasi jamais mis le 30 ! Et surtout pas le temps réalisé. Car voilà : 32 minutes et 43 secondes, c’est mieux que le temps des trois vélos Expert. Mais aussi de trois des quatre vélos Elite !

Toute l’ascension s’est faite au rythme, avec une bonne cadence et en souplesse. J’ai souvent descendu une ou deux dents, notamment dans la partie intermédiaire de la côte. Dans le « mur », je me suis mis en danseuse, pour enfin aller chercher la « limite » de l’Attain ! J’aurais pu facilement aller plus vite. Incroyable. Voilà qui démontre aussi, au passage, ce que j’avais déjà ressenti sans vraiment oser être catégorique : les Mavic Aksium vont magnifiquement avec certains vélos mais pas du tout avec d’autres. Par exemple, elles ont « tué » le Cervélo, mais se sont merveilleusement adaptées à notre Cube. Pourquoi ? Probablement pour une histoire de rigidité. Les Aksium sont costaudes, on le sait : avec un vélo un peu trop tolérant, elles le tordent !

Cube Attain GTC Pro Douille

Dans la seconde partie de la Roque, je passe logiquement sur le grand plateau (50 dents), là encore en douceur. C’est vraiment très étonnant. L’Attain avance littéralement comme un « grand » vélo de course et sans effort. Ou presque !

Mais il reste un vélo de 1800 euros et a des limites. Sauf que ces limites n’apparaissent que dans des cas très précis : quand on va vite ! Dans la descente, en son milieu, où se trouve une mini relance, j’ai clairement ressenti qu’il fallait monter une ou deux vitesses, donc passer du 11 au 13 dents pour maintenir le rythme et ne pas s’exploser les cuisses !

Je constaterai le même comportement dans le faux-plat de retour. Lorsque l’Attain dépasse les 30 km/h, sur le grand plateau, il perd de sa superbe et il faut cravacher pour maintenir la vitesse.

Enfin, le dernier raidillon validera encore ce comportement : vitesse et gros braquet ne font pas bon ménage avec le Cube. Mais en termes de rapidité et de temps, c’est beaucoup dans la côte que cela se joue et, dans ce secteur, ce petit vélo est souverain !

Cube Attain GTC Pro Cadre

La révélation !

Le Cube Attain est un vélo tout simplement exceptionnel. Bien sûr, on peut estimer que ce jour-là, en fin d’après-midi, par 7°C, j’étais, pour mille raisons, très en forme. Ca se défend. Mais dans tous les cas, pas à hauteur de deux minutes de mieux qu’avec un autre vélo ! La vérité est sûrement entre une géométrie pile-poil adaptée et un vélo très réussi.

Dans tous les cas, le Cube Attain est un modèle que vous pourrez achetez les yeux fermés. Et à ce prix, c’est extrêmement rare.

Messieurs de Cube, acceptez humblement toutes nos félicitations.

Cube Attain GTC Pro Fiche technique

Renseignements : www.cubebikes.fr

Partager
PrécédentCervélo R3 Navy 2018 Ultegra
SuivantTrek Domane SL5
Richard Jamin est le président-fondateur et le directeur de publication du magazine L'Acheteur Cycliste. C'est lui , il y a 13 ans, qui à eu l'idée et le courage de créer le premier magazine d'achat du vélo de route. C'est un véritable passionné du vélo de course, il possède aussi un sacré caractère.