Partager
Cervélo à Séville

Cervélo à Séville

Discrète au cours de l’été et carrément absente de la frénésie de l’Eurobike, la marque Cervélo lâche enfin les chevaux et les watts avec quelques nouveautés aux commandes desquelles nous devrions être « Simply Faster ».

r3-disc

CERVÉLO R3 DISC
Un luxe pour débutants ou un futur best-seller pour cyclistes confirmés

Fort de sa légendaire géométrie, de la boîte de pédalier BBRight et des qualités de confort de la série R, le Cervélo R3 Disc jette un joli pavé dans
la mare des vélos orientés performance.

Comment concilier, dans un cahier des charges, les qualités d’un vélo à tout faire, la facilité, la performance et un tarif (presque) abordable ? Le tout chapeauté de l’image d’une marque d’exception ? Et bien, en reprenant les fabuleux acquis de la gamme R de chez Cervélo, en y ajoutant des – désormais incontournables – freins à disques, et un groupe réputé. Si les roues d’origines font leur travail, et c’est le cas des roues à pneus HED Ardennes Plus GP Disc, la coupe est pleine. Sur la route, le R3 Disc est confortable mais réactif, stable mais joueur. Dans l’infini plaisir de se laisser emmener et d’absorber les imperfections des routes sévillanes, le R3 Disc ne rechigne pas à augmenter la cadence pour peu que vous ne le brusquiez pas trop. Bien sûr, des roues encore meilleures propulseraient le R3 Disc à deux doigts du firmament, mais l’objectif de Cervélo est bien de contenir son tarif. A 4899 euros, le pari nous semble réussi. Débutants fortunés, grimpeurs, cyclotouristes et cyclosportifs, si l’unique coloris, le noir, ne vous rebute pas, vous pouvez investir les yeux fermés !

Un seul modèle à disques, un seul niveau de finition, un seul coloris.

R3 Disc Shimano Ultegra : 4899 euros
R3 Shimano Ultegra : 3899 euros

s3-disc

CERVÉLO S3 DISC
Et les coureurs ?

Et les coureurs, alors ? Et les cyclosportifs «watteux» ? Et les triathlètes ? Comment font-ils en 2017, chez Cervélo ?

gp-cadre-r3-discboitier-pedalier-r3-discst vrai que les seules limites du R3 interviennent quand on roule plus vite. L’aérodynamisme est sommaire et son confort nuit à une restitution optimale des watts fournis. Pas de panique, le S3 Disc est déjà chez les revendeurs Cervélo, et là, attention les yeux. Pourquoi les yeux ? Parce que les deux finitions du S3 sont très réussies, blanc et vert ou rouge et blanc. Cervélo fait appel à la couleur secondaire – le vert fluo ou le blanc – avec à-propos, en les réservant aux extrémités de la fourche et du triangle arrière, comme pour un retour aux chromes des vélos d’antan.

cintre-s3-discMoi qui en ai assez du rouge, le S3 pourrait même me faire changer d’avis. Sur la route, l’aérodynamisme et le rendement font merveille. On a beau dire, un vélo qui fend l’air, ça se sent quand il s’agit de pourfendre la bise au-dessus de 35 km/h. Moins conciliant que le R3, il sera aussi plus performant si vous avez un minimum d’entraînement. Les roues ENVE, la géométrie juste, le rapport rigidité/confort et la rigidité du cadre rendent ce vélo un poil exigeant, mais le confort n’est pas absent. La géométrie parfaite amplifie la qualité des roues ENVE et le tout devient diabolique dans les pourcentages moyens. La version SRAM Red eTAP n’est pas donnée, certes, mais l’excellence est réelle. Le large et aérodynamique guidon AB4 tient toutes ses promesses et encore davantage quand il est muni du support de compteur dédié. L’AB4 incite vraiment à y poser les coudes et à gagner sensiblement en aérodynamisme, mais il faudra impérativement rallonger la tresse de guidon pour éviter les glissements systématiques.

S3 ou S3 Disc ?

Avec ou sans disques, le S3 ? Au-delà du cadre qui perd 40 grammes, un mot sur le freinage à disques, question valable de la même façon pour le R3. A partir de 70 kg, un cycliste ne trouvera presque que des qualités aux freins à disques. Passons vite sur l’ahurissant avantage par temps de pluie, rapporté à un freinage de patins sur jantes carbone. Le S3 Disc a été développé en aérodynamique et en dynamique en fonction du choix de son freinage, il est donc suffisamment rigide pour en absorber les contraintes. La progressivité est parfaite et un freinage extrême est possible sans forcer ni piler. Les vrais plus du freinage à disques sont révélés par le frein arrière :
– Éfficacité, même utilisé indépendamment du frein avant,
– Freinage couplé qui libère la roue directrice et permet d’appréhender les virages en fonction de la meilleure trajectoire et non des desiderata d’un vélo soumis à la double contrainte de vous arrêter et de vous diriger,
– Tenue de route inconnue sur vélos à freinage traditionnel. Dès l’entrée en action de la pince arrière, la force et l’abaissement significatif du centre de gravité de la surface de freinage plaquent la roue au sol pour un effet « grip » surmultiplié de la roue motrice. Les motards comprendront sans dessin, et nous vous conseillons vivement des pneus de 25 mm.

Disque sur disque ! Ou presque.
Le résultat est là. Peu ou pas de défauts (même si, à mon goût, le pédalier et la potence FSA n’apportent pas grand-chose à la classe du vélo) : classe, sécurité, plaisir et performance. Avec le S3 Disc, Cervélo met encore dans le mille, la perfection n’existant pas, on dira donc du S3 Disc qu’il est presque parfait.

Coloris : rouge et blanc ou blanc et vert fluo.
S3 Disc Ultegra : 4999€ S3 Disc Di2 Ultegra : 7299€
S3 Disc SRAM Red eTAP : 8999€.

cervelo-p5x

CERVÉLO P5X

Une fois n’est pas coutume, faisons une incartade du côté des triathlètes. Fort de sa position dominante sur le secteur, Cervélo offre un cousin à l’excellent P5. Les triathlètes le savent, le P5X arrive dans les magasins (très) spécialisés et dans leurs parcs vélos. Sans être le remplaçant du P5, le P5X est une machine où l’intégration de tous les composants fixes ou mobiles est poussée à son paroxysme. L’aérodynamisme global du P5X atteint ainsi un sommet. A première vue, le vélo semble davantage destiné à un dompteur qu’à un cycliste, mais à défaut de fouet, une simple tenue cycliste sera nécessaire pour maîtriser la bête. Nous sommes à Séville pour tester les S3 et R3 Disc, mais la curiosité s’impose et je m’échapperai une petite soixantaine de kilomètres, pour voir…

ca-grimpe-a-sevillePas habitué aux vélos de triathlon, la prise en mains est pourtant simple. Tout est incroyablement simple. Le P5X est très stable, incroyablement confortable, maniable et très performant. Les vingt années de travail des ingénieurs Cervélo nous permettent en vingt minutes une acclimatation U éclair. Attention, à 35 km/h, une sérieuse tendance à la sieste peut apparaître. Trop facile, les coudes sur les prolongateurs, le confort est magistral ; vite, un lit ! A 40 km/h, le petit faux-plat en perspective sera avalé sans perte de vitesse. L’inertie et le coefficient aérodynamique de la machine me proposent une sensation inconnue : je me moque du vent pourtant bien présent, c’est un rêve. Les relances sont vives et les gros braquets plébiscités. Les descentes sont négociées aisément, les mains en bas de l’aile ou plutôt du guidon. Seul point à valider, sa capacité à tenir le plus longtemps possible la position full « aéro », c’est à dire les coudes sur les prolongateurs. Une fois ce point réglé, il vous viendra une grosse envie de tester vos habituels compagnons de route sur parcours pas trop long et sans trop de dénivelé. Si vous n’avez pas encore de surnom, nul doute que certain vous rebaptiseront Fabian ou Tony, par exemple !

Coloris : noir
Poids : 10,5 kg
P5X Shimano Di2 Ultegra : 11000 euros
P5X SRAM Red eTAP : 15000 euros