Partager
Canyon Ultimate CF SL 7.0 : L'imbattable !

Canyon Ultimate CF SL 7.0 : L’imbattable !

Ce vélo, c’est tout d’abord un cadre. Un cadre encore utilisé par de nombreuses équipes amateurs dans des compétitions internationales. À titre d’exemple, c’est sur l’Ultimate CF SL que courent les membres du team AVCA Aix-en Provence, équipe de DN1 (le plus haut niveau en-dessous du monde professionnel). Mais connaissant Canyon, il serait étonnant que les allemands se soient contentés de proposer un vélo qui tourne autour d’un seul cadre…

CANYON ULTIMATE CF SL 7.0

Il a gardé les lignes de l’ancienne version de l’Ultimate CF SLX. Et, franchement, elles n’ont pas vieilli ! Concrètement, c’est un vrai cadre performant. Très performant. Grande légèreté et rigidité apte à soutenir n’importe quel cycliste. C’est simple, ce vélo pourra s’adapter à tous les parcours, à toutes vos envies. 940 grammes de carbone secondés par une fourche full carbone de haut niveau, la One One four SLX. Côté technique, on ne s’arrête pas là avec le même boîtier de pédalier PressFit que sur les modèles top de gamme SLX.
Toute la câblerie est intégrée et la géométrie est plutôt sportive. Notez que le tube de selle adopte un angle de 73,5°, quelle que soit la taille. Canyon garantissant des données de déformation et de rigidité strictement identiques que vous mesuriez 1,55 ou 1,85 m.
Vous ne serez pas déçus par le cadre et retrouver un tel niveau de qualité et de performances à ce niveau de tarif mérite d’être salué.

DES COMPOSANTS PAS AU RABAIS

Côté groupe, pas de mix et de panachage. C’est donc un Shimano 105 au complet qui se retrouve sur la version 7.0 de l’Ultimate CF SL. Renouvelé il y a peu, le 105 sait se montrer performant. Il bénéficie de 11 vitesses et du pédalier à 4 branches. Une allure moderne pour un groupe à la page. Vous pouvez y aller. On pourra même envisager de la compétition avec. Les composants de position sont siglés Canyon. Cintre compact H17 (certains « pros » l’utilisent, dont Nairo Quintana) et potence V13 aluminium. Du côté de l’assise, c’est encore une tige de selle maison, la VCLS en aluminium. On pourra la remplacer par le modèle VCLS 2.0 en carbone, pour plus de confort. La selle Fi’zi:k Antares convient généralement au plus grand nombre. Il faut reconnaître la volonté de Canyon de proposer des composants éprouvés mais pas au rabais… On sent que la fiche technique est bien peaufinée.
Terminons par les roues et les pneumatiques. Les Mavic Aksium sont sans surprise. Un poil lourdes, encore qu’elles aient bien progressé. Ce sera là le point à faire éventuellement évoluer pour profiter au maximum du cadre qui mériterait de belles roues en carbone ou aluminium. Pourquoi pas des Ksyrium Pro, pour rester dans un budget raisonnable ? Mais dans un premier temps, les Aksium suffiront sans problème.
Les pneumatiques sont généralement un point d’économie non-négligeable. Tringle rigide, gomme dure, et marque chinoise inconnue se retrouvent souvent en première monte sur des vélos de ce tarif. Pas chez Canyon qui équipe l’Ultimate CF SL 7.0 de Continental Grand Prix 4000 S II. Des pneus qu’on retrouve d’ordinaire sur des vélos coûtant quatre fois le prix de notre Ultimate !

DIFFICILE DE FAIRE MIEUX…

Canyon réussit le tour de force de proposer, à 1600 euros, un vélo doté d’un cadre haut de gamme, de composants non- dégriffés et de qualité. Ici, on ne se moque pas du client. Que ce soit pour l’achat d’un premier vélo ou d’un vélo d’entraînement, vous aurez vraiment l’impression d’en avoir pour votre argent, avec cet Ultimate CF SL 7.0 !

60_61_ACCESS_Canyon.indd

LA NOTE DE L’ACHETEUR CYCLISTE

64_65_SYNTHESE-COMPARATIFS.indd

LA SYNTHÈSE DE L’ACHETEUR CYCLISTE
(cliquez sur les liens ci-dessous pour consulter les tests des autres vélos concernés par cette synthèse)

BMC TEAM MACHINE SLR03
TREK DOMANE ALR5 DISC

LE CANYON DOMINATEUR

SANS AUCUNE CONTESTATION POSSIBLE, L’INCROYABLE CANYON ULTIMATE CF SL 7.0 L’EMPORTE FACE AU BMC ET AU TREK. CES DERNIERS NE DÉMÉRITENT PAS, MAIS ILS SONT LITTÉRALEMENT SURCLASSÉS PAR LES 7,6 KG ET LES 1599 EUROS DE L’ALLEMAND.

Lutte inégale pour le Trek Domane ALR 5 Disc et le BMC Team Machine SLR03 confrontés à l’étonnant Canyon Ultimate CF SL 7.0. Si le Trek a pour lui son freinage à disques Shimano et son montage tout 105, il ne propose qu’un cadre aluminium et accuse un poids de 9,530 kg, le tout pour un tarif de 1799 euros. Le BMC, pour sa part, propose un beau cadre carbone dérivé étroitement du grand frère SLR01, mais il doit se contenter d’un montage tout Tiagra. Côté tarif et poids, il s’affiche à 1699 euros et 8,6 kg.
Le Canyon l’emporte donc largement devant le Trek et son mélange de confort et de sécurité. Le BMC, quelque peu handicapé par son groupe et son choix limité à 5 tailles (7 pour le Trek et pour le Canyon), ferme la marche.

Partager
PrécédentMavic Gilet Vision H2O
SuivantLook 765 : L’étalon…
Richard Jamin est le président-fondateur et le directeur de publication du magazine L'Acheteur Cycliste. C'est lui , il y a 13 ans, qui à eu l'idée et le courage de créer le premier magazine d'achat du vélo de route. C'est un véritable passionné du vélo de course, il possède aussi un sacré caractère.